La semaine « Sans TV » gagne du terrain en Belgique

Article écrit dans le cadre de mon cours de “Presse en ligne” en avril 2010 et issu de mon ancien blog.

Pour cette édition 2010, ce sont cinq communes du Brabant Wallon qui participent à la Semaine Sans TV : Court-Saint-Etienne, Braine-le-Château, Ittre, Tubize et Rebecq.

Du 15 au 25 avril 2010, chaque commune en profite pour organiser diverses représentations culturelles (pièces de théâtre, concerts), le but étant aussi de redonner goût aux gens aux activités en-dehors de chez eux.

Par exemple, à Virginal (commune de Ittre), le festival Muz’Ittre est proposé depuis deux ans aux jeunes et moins jeunes de la commune. L’occasion pour eux de faire connaissance avec de nouveaux groupes de la région. En 2010, on note la présence de Lucy Lucy!, groupe belge montant (leur premier album est dans les bacs) qui fait ses répétitions… à Ittre.

Une occasion de se rendre compte, momentanément, de l’importance qu’ont pris les différents écrans qui se trouvent dans nos maisons…

Cette initiative internationale ne nous propose pas de nous couper du monde pendant une semaine, bien que le pari puisse paraître tentant. Le but est de faire réfléchir tout le monde sur l’utilisation de la télévision dans notre vie quotidienne.

Diverses écoles se sont joint au mouvement et permettent à leur élèves de primaire de prendre part à la réflexion. Ceux-ci s’engagent à utiliser moins leurs écrans cette semaine (pc, consoles, télé, etc.), à s’aérer plus que d’habitude, à faire du sport.

Une utopie ?

Bien que l’idée soit plus qu’intéressante, et le principe bien accueilli, cela reste quand même une idée très utopique.

C’est un peu comme les journées sans voiture. Les gens se disent heureux que ça existe, et pourtant, si on organisait ce genre de manifestation une fois par mois, au lieu d’une fois par an… On se rendrait vite compte que pour certains, ça reste très lointain.

Il n’empêche que La semaine sans TV gagne à gagner de plus en plus de terrain, non seulement sur le territoire belge, mais partout ailleurs. La réflexion sur l’impact de la télévision et autres médias sur nos vies est lancée depuis des années.

Voir des villes proposer une mise en pratique concrète de cette réflexion est rassurant.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s