Spectre de Sam Mendes

Je ne suis pas une fanatique de James Bond. À vrai dire, la folie m’a pris lors de la sortie de Skyfall. L’engouement ne pouvant être loupé, j’ai été voir… et ai été conquise. De James Bond, je ne connais que la période Daniel Craig. Je n’ai donc pas d’éléments de comparaison, et surtout, je n’ai donc absolument aucun argument lorsque j’avance qu’il est le meilleur James Bond (facile, quand on n’en connaît qu’un).

Skyfall m’avait donc réellement plu. La chanson, d’abord (vous l’aurez compris, ça compte pour moi). Le film. Judi Dench et Daniel Craig, Javier Bardem en excellent méchant. Le côté « personnel » de l’histoire de Bond, que je suppose ne pas retrouver dans tous les James Bond. Les décors écossais, aussi, sans doute. Bref, j’ai donc décidé d’aller voir Spectre dès sa sortie, alléchée que j’étais par le joli goût que laissait Skyfall, et par la présence de Christoph Waltz (que je ne connaissais qu’excellent, quand dirigé par Tarantino).

Attention, spoilers

Spectre, la pieuvre qui hante Bond

Spectre ne m’a pas déçue. La scène d’ouverture est sympathique. On retrouve Bond dans un Mexico poussiéreux, en pleine célébration de « Dia de los Muertos », où il semble en mission. Il provoque, à son habitude, explosions et contre-temps dans la ville, avec la classe qu’on lui connaît, et une touche d’humour juste suffisante. Après le générique (Sam Smith étant bien loin derrière Adele, on est d’accord), on retrouve Bond en train de se faire réprimander par M (Ralph Fiennes fait un excellent remplaçant dans le rôle) – et on apprend très vite que Bond mène ses missions « en solo » depuis quelques temps, sans l’accord du MI6. Qui plus est, le MI6 est sur la sellette. C (campé par l’excellent Andrew Scott – le Moriarty de la série Sherlock, un très bon méchant donc) veut prouver que le programme Double Zéro est obsolète et doit être mis de côté pour privilégier la surveillance et l’information. Ce sont les nouveaux mots-clés de l’espionnage, on ne jure que par les écoutes téléphoniques, les caméras de surveillance et les drones.

De scènes d’action en intrigues, de la sublime Monica Belluci à la jeune Léa Seydoux, de Rome à Tanger – Bond va suivre une dernière affaire pour M (la M de Judi Dench, décédée – et donc affaire non-officielle) et découvrir un réseau de super-méchants (tous les vilains affrontés par le 007 de Daniel Craig en font partie, à peu près) à la tête duquel se retrouve une connaissance de sa vie d’avant, et qui est, évidemment, en lien avec tous les problèmes que l’on rencontre au MI6.

Spectre a de nombreux aspects positifs, même si ceux-ci n’arrivent pas à me convaincre totalement. Celui que je préfère, c’est très clairement la participation plus active de Q. Bond étant désormais pisté 24/24 grâce à son sang, il se doit de garder le Quartier-Maître comme allié, et c’est pour mon plus grand plaisir, je le reconnais. De plus, on baigne dans Spectre, plus encore que dans Skyfall, dans une intrigue très informatisée – Bond reste dans un esprit contemporain, avec toutes les affaires récentes que l’on connaît quant aux services de surveillance.

Sam Mendes nous offre une très belle production, et dirige des acteurs de talent, à nouveau. Pour ma part, Spectre convainc juste un petit peu moins que Skyfall, mais reste du très bon spectacle. Et finalement, ce qu’il y a de plus intéressant avec Spectre, trouve-je, c’est la mise en abîme réalisée. Le film provoque : on n’a plus besoin des espions – on n’a plus besoin de Bond. Or, quand on sait que Daniel Craig ne veut plus rempiler, on est en droit de se demander s’il faut qu’il y ait encore un agent Double Zéro Sept. Pour ma part, et quand on me cite des noms comme Tom Hardy ou Damian Lewis, j’estime que l’agent anglais peut avoir encore de belles heures devant lui et nous offrir de beaux spectacles. Bond est vieux jeu pour certains critiques, et pourtant, le public répond à l’appel, puisque Spectre bat déjà des records.

Bref, longue vie à Bond.

Longue via à Bond, même si ce n’est plus Daniel Craig 😦

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s