Déclaration universelle des Droits de l’Homme illustrée des Editions du Chêne (Masse Critique Babelio #2)

Ce 10 décembre, c’est la Journée Internationale des Droits de l’Homme. Pas de quoi fêter et sortir le champagne, mesdames et messieurs, cette journée sert avant tout à mettre en lumière les lacunes qui persistent, aux quatre coins du monde, en la matière. C’est en effet le 10 décembre de l’année 1948 que l’Assemblée Générale des Nations Unies a décidé d’adopter le texte de la Déclaration Universelle des droits de l’homme.

Pour l’occasion, je n’aurai pas la prétention de t’emmener dans un article de fond sur le sujet – je suis peu renseignée, si ce n’est pour te dire qu’on a encore tous du boulot en la matière (Amnesty International pourra, par exemple, bien mieux t’informer). Par contre, pour rester dans le thème assez culturel du blog, je vais en profiter pour te présenter la petite Déclaration universelle des Droits de l’Homme illustrée, des éditions du Chêne, reçue par le biais d’une Masse Critique spéciale de Babélio.

En plus de reprendre le texte complet (qui se trouve en français sur le site des Nations Unies), ils ont donc agrémenté le tout de dessins de différents artistes, qui donnent un côté artistique en plus du côté hautement symbolique de ce texte. Et il faut le dire : les illustrations sont superbes !

Je considère l’idée plutôt sympa, puisque ça permet de (re)découvrir des mots écrits il y a plus de soixante ans pour aider à défendre pas mal de libertés, parfois bien trop considérées comme acquises ici mais bafouées là-bas (pas si loin que ça).La version illustrée peut sans aucun doute convenir à des activités pédagogiques, avec petits et grands élèves, pour aborder la thématique des droits de l’homme en classe, comme elle peut être un plus dans une bibliothèque privée. En plus, 2,90 €, c’est loin d’être du vol.

Parce que Connaître ses droits, c’est résister, revendique la petite lettre d’accompagnement reçue avec le livre. En tant qu’éditeur, Le Chêne a voulu apporter sa réponse culturelle aux attentats de Charlie Hebdo en cherchant à partager au maximum ce texte et en regroupant un collectif d’artistes afin de l’illustrer. Les attentats du 13 novembre n’ont fait que confirmé l’urgence, et je vous invite donc à, si pas vous fournir la version illustrée, allez lire les articles qui composent ce texte pour vous les remettre en tête, me demander la version illustrée à prêter ou simplement, vous renseigner un minimum.

« Ce livre est à mettre entre toutes les mains, il doit circuler en tous lieux, il est pour tous les âges. Il est notre bouclier contre la barbarie. Il est un outil pour lutter contre les idées qui font perdre l’humanité » (extrait de la lettre de Fabienne Kriegel, Directrice générale des Éditions du Chêne, reçue avec le livre – et avec lequel je suis on ne peut plus d’accord).

Advertisements

3 thoughts on “Déclaration universelle des Droits de l’Homme illustrée des Editions du Chêne (Masse Critique Babelio #2)

  1. Ping : Ca sent bon Noël #20 | Les écrits de Julie

  2. Ping : Sainte Adresse… Paradis, de Brigitte Eloy & Bogdan Piwowarczyk (Masse Critique Babelio #3) | Les écrits de Julie

  3. Ping : Eux, c’est nous, de Daniel Pennac et collectif | Les écrits de Julie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s