Harry Potter and the philosopher’s stone de J.K. Rowling

En janvier, j’ai commencé la relecture de ce classique des temps modernes, cette incroyable aventure avec laquelle j’ai grandi comme tant d’autres, j’ai nommé : Harry Potter. Contrairement à des tas de gens sur l’internet j’ai l’impression, c’est la toute première fois que je le relis depuis mes 11 ou 12 ans je dirais. Et j’ai décidé cette fois de le lire en anglais, histoire de bien me préparer pour The Cursed Child en novembre.

Si jamais tu veux me suivre sur Instagram, d’ailleurs, c’est ici.

Je ne vais pas vous faire l’affront de chroniquer – tout le monde connaît. Je me contenterai de quelques petits commentaires quant à cette relecture.

“It takes a great deal of bravery to stand up to our enemies, but just as much to stand up to our friends.” (et quand tu sais tout ce que Neville fera par la suite !)

Tout d’abord, c’est toujours aussi chouette ! Je l’ai lu en tout début de mon adolescence, et j’avais adoré. Mais j’ai maintenant plus de dix ans en plus, et peut-être, qui sait, l’histoire aurait-elle pu devenir trop enfantine à mon goût (j’y croyais pas une seconde hein). Mais il n’en est rien.

Ce qui a joué aussi en la faveur d’Harry, Ron et Hermione, c’est que j’ai tellement regardé les films depuis que j’ai arrêté de lire les livres, que finalement, il y a plein de petits bouts dont je ne me souvenais pas. C’est un plaisir de retrouver les détails qui manquaient, de revoir les personnages s’installer dans ce tome 1 quand on sait où ils vont arriver, de souligner quelques petites traces pour lesquelles on ne peut s’empêcher de penser : « Tiens, elle savait déjà qu’elle allait leur faire ça 5 tomes plus loin en écrivant ça ? »

To the well-organized mind, death is but the next great adventure.

Relire Harry Potter, c’est exactement comme je m’y attendais. On retourne à Poudlard comme si on ne l’avait jamais vraiment quitté et on observe à travers la plume de J.K. Rowling. J’ai hâte de m’attaquer au prochain tome, même si je compte bien les savourer d’ici à novembre.

Nitwit! Blubber! Oddment! Tweak!

PS : deuxième livre que j’aurai lu en anglais en janvier ! C’est un bon début, non ?

Et vous, combien de fois les avez-vous relus ? Vous avez pensé quoi des films ? (je dois les regarder six ou sept fois par an minimum, je pense)

Le challenge Littérature de l'Imaginaire

Challenge lecture : Littérature de l’imaginaire (4ème éd.) :

4/24 (Catégorie A-Echelon 2)

Advertisements

13 thoughts on “Harry Potter and the philosopher’s stone de J.K. Rowling

  1. Je les ai relu en français l’été dernier et j’avais adoré me replonger dans cet univers ! Ton édition est superbe.
    Du coup, tu parles du mois de novembre pour « the cursed child », on est d’accord que c’est par rapport à la pièce de théâtre de cet été ? On aura droit à un écrit du coup ? ^^ je sais je suis la nana totalement au courant de rien..
    Bises
    Johanna

    • Je voulais absolument le faire, en me disant que j’avais l’avantage de connaître la version française, et qui plus est, en sachant que le premier était quand même destiné à un public jeune (je pense que la difficulté de la langue va croissant).

  2. Ping : Je me lance dans mon premier challenge lecture – Littérature de l’imaginaire (4ème éd.) | Les écrits de Julie

  3. Ping : Harry Potter and the Chamber of Secrets de J.K. Rowling. | Les écrits de Julie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s