Exit au Théâtre des Galeries

En ce beau (hum) mois de février, je me suis rendue au Théâtre Royal des Galeries pour assister à la pièce Exit. Écrite par l’italien Fausto Paravidino et mise en scène par Fabrice Gardin, j’ai passé une heure trente à être emportée par la justesse des sentiments partagés sur scène.

On ne se quitte jamais bien. Soit on se rappelle tous les bons souvenirs, et c’est l’horreur. Soit on se rappelle tous les mauvais, et c’est la haine. Nous devons décider entre la haine et l’horreur

Bien que ce soit un thème que j’ai déjà pu voir mis en scène, la rupture reste un sujet qui peut soit être très mal traité, soit vous emporter dans des moments de vie très intimes et joués de façon très juste. C’était ici le cas. On nous emmène dans une histoire somme toute très réaliste, sans exagération ou clichés faciles.

Christel Pedrinelli et Dominique Rongvaux (que j’avais hésite à découvrir dans Vivons heureux en attendant la mort) ont un jeu d’acteur très honnête. La mise en scène, qui décide de prendre à partie le public pour la narration, permet d’alléger une situation qui peut vite devenir émouvante. Quant aux deux acteurs qui s’ajoutent à notre couple de base, à savoir Léone François Janssens et Jef Rossion, ils apportent une bouffée d’air frais à tout ce jeu abordant des thèmes parfois difficiles du quotidien.

J’avais récemment eu l’occasion de voir une autre pièce traitant de ce genre de couple, qui petit à petit, ne se supporte plus. Celle-là était tournée clairement et sans détour vers l’humour. Exit par contre vous enlèvera à la fois sourire et réflexion, nostalgie et émotion juste. Elle ajoute la pincée de réalisme qu’il manquait à l’autre et qui permet d’être à la fois très agréable mais bouleversante.

Une petite mention spéciale pour le décor, sobre au possible mais qui permet de faire ce qu’on attend de lui : nous aider à nous déplacer dans l’histoire.

Cette pièce à l’histoire des plus contemporaine vaut selon moi le temps d’une jolie soirée dans ma capitale, Bruxelles. Avec en prime, un petit repas juste avant à l’Arcadi Café (juste en face) et une bonne bière 🙂

Jusqu’au 06 mars 2016 !

© Photos de Martin Gallone, disponibles sur le site du Théâtre Royal des Galeries.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s