Peter Pan, de J.M. Barrie (Lecture commune #1)

Quand j’étais petite, Peter Pan faisait partie de mes Disney préféré (paradoxalement, c’est un des seuls que ma soeur et moi n’avons jamais pu avoir en cassette). Un peu plus grande, j’ai apprécié Hook. Il y a quelques mois, j’ai découvert la version du film de 2003, qui m’avait aussi beaucoup touchée (notamment avec ce passage).

On ne pouvait rêver d’un tableau plus charmant. Mais il n’y avait personne pour le voir. Si ce n’est un garçon étrange derrière la fenêtre. Peter Pan avait gouté d’innombrables merveilles que les autres enfants ne pourraient pas connaître. Mais à cet instant, de la fenêtre de la chambre, Peter pouvait voir le seul bonheur qui lui serait à jamais refusé : Vivre, ce doit être une sacrément belle aventure, murmura t-il.

Donc, quand Book & Tea Blog m’a proposé de le lire en lecture commune, j’ai sauté sur l’occasion. D’autant plus que c’était là une chance pour moi de commencer la lecture de mes beaux livres en édition Puffin Chalk !

Tout d’abord, je vais commencer par préciser que je l’ai lu en anglais, et que c’était bien plus compliqué que ce à quoi je m’attendais. Il y a pas mal de tournures de phrases inhabituelles et de vocabulaire qui m’était inconnu. Toutefois, je pense avoir saisi les sentiments qui transfusent de ce récit, et c’est l’essentiel. Mais je n’exclus pas de le relire en français, un jour.

Peter Pan, c’est une histoire que tout le monde connaît. Le livre ne raconte pas réellement autre chose que ce qu’on a pu voir chez Disney. Toutefois, la force du livre, selon moi, c’est de réellement aller creuser dans les sentiments et les pensées des personnages. Ils sont bien plus complexes que l’étaient les version Disney, et c’est tant mieux.

L’univers du Pays Imaginaire n’a de cesse de piquer la curiosité – les enfants y vivent sans le besoin d’avoir des adultes à leurs côtés, les souvenirs s’effacent rapidement, le temps passe sans qu’on ne s’en rende compte (le seul référent au temps qui passe, si présent dans notre société, est le crocodile qui a avalé le réveil). Wendy, Michael et John le connaissent déjà tous en arrivant dessus – ils y ont déjà vécu des tas d’histoires dans leurs rêves.

Ce rapport constant entre rêve et réalité, une frontière floue, est relativement perturbant. Ainsi, à l’un des moments clés du livre (l’un des plus beaux à mes yeux), Peter arrive à rentrer en contact avec tous les enfants endormis du monde en leur demandant « Do you believe ? » Et ces mêmes enfants lui répondent.

Aussi, Peter ne souhaite pas grandir, il ne veut jamais grandir ni que les enfants perdus ne grandissent. Et pourtant, il a ce besoin d’assigner à Wendy le rôle de mère, bien qu’elle ne soit pas beaucoup plus âgée que lui. Il ressent un besoin immense d’amour maternel, et d’attention, sans toutefois en vouloir réellement (puisqu’il préfère rester sur le Pays Imaginaire quand la chance lui est offerte). Son caractère peut être très égoïste, très spontané, semblable à celui d’un petit enfant. Et à côté de cela, il peut faire des actions très pures, qui ne déservent pas toujours ses meilleurs intérêts. Peter est un personnage réellement complexe.

Je ne peux pas trop en dire, mais si cette jolie histoire vous a toujours fait un petit quelque chose, je vous conseille de vous l’approprier par l’écrit. C’était une lecture que je ne regrette pas, et qui me pousse à réfléchir plus loin que l’histoire à laquelle j’étais habituée. Qui plus est, cette lecture me rappelle que, peu importe à quel point on grandit, il faut toujours garder une petite place pour l’imaginaire dans sa vie – sans imaginaire, jamais nous ne pourrons voler !

abc2016

Challenge ABC 2016 : 4/26

Le challenge Littérature de l'Imaginaire

Challenge lecture : Littérature de l’imaginaire (4ème éd.) :

5/24 (Catégorie A-Echelon 2)

 

Et l’article de Book & Tea, c’est par ici = )

Ce fut un plaisir d’échanger avec elle au fil de ma lecture, malgré tous mes contretemps !

Advertisements

15 thoughts on “Peter Pan, de J.M. Barrie (Lecture commune #1)

  1. Ping : Challenge lecture #2 : ABC 2016 sur Livr’Addict | Les écrits de Julie

  2. Ping : Je me lance dans mon premier challenge lecture – Littérature de l’imaginaire (4ème éd.) | Les écrits de Julie

  3. Merci à toi pour cette lecture commune, ce fut pour moi aussi un réel plaisir d’échanger avec toi 🙂 !!
    Cette lecture était vraiment intéressante, j’ai beaucoup aimé découvrir Peter sous une autre facette de sa personnalité (Disney n’a gardé que le côté gentil et farceur).

    Très belle chronique qui montre bien la profondeur des personnages et surtout la finalité du conte qui possède tout de même une morale je pense (il ne faut pas oublier la part d’enfant qui sommeille en nous, croyons aux fées et plongeons-nous dans l’Imaginaire aussi souvent que possible 😉 ainsi Peter Pan vivra pour toujours !!).
    PS : ton édition est juste magnifique O.O ❤ !!

  4. J’ai lu Peter Pan il y a plusieurs années, mais je ne me souviens plus du style et de la narration utilisés dans ce livre. Tu me donnes envie de ressortir l’ouvrage de ma bibliothèque pour me replonger dedans !
    P.S : j’adore l’adaptation cinématographique avec Jeremy Sumpter ! 😀

    • Cette adaptation cinéma vaudra la peine que je la regarde une nouvelle fois ! J’étais tombée dessus par hasard, et en cours de film, mais ce que j’en ai vu m’a vraiment plu ! 🙂

      • Cette adaptation est vraiment réussie ! J’espère que tu l’aimeras autant que moi une fois que tu l’auras vu en entier 🙂

  5. Ping : London calling (Trip #5) | Les écrits de Julie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s