Dans ma bédéthèque #2

Je continue mon parcours bédéphile, avec les petits bonheurs trouvés dans un magasin Carrefour, puisque j’ai eu la chance de tomber lors de l’action 2 BD’s + 1 gratuite – hum. J’ai donc décidé de prendre le temps de découvrir un titre que l’on m’avait conseillé en achetant les deux premiers tomes, et de compléter ma saga de comics Walking Dead avec le tome 7.

Les Chemins de Compostelle – Tome 1 (Petite licorne) et Tome 2 (L’ankou, le diable et la novice) (Servais)

 

cheminscompostelle_1Pour rappel, Dans ma bédéthèque #1, je vous expliquais mon amour pour la culture celtique, que j’avais voulu satisfaire en lisant une BD « Les Druides ». Petite déception, je n’y avais pas trouvé les éléments que je recherchais.

Grande amoureuse, en espoir de le faire un jour, du Chemin de Compostelle, j’ai donc décidé d’acheter les deux premiers tomes de la BD de Jean-Claude Servais.

C’est assez drôle de se dire que cette plongée dans la culture celtique, je l’ai trouvée ici ! Dans une BD qui, en plus, nourrit mon amour pour Saint-Jacques de Compostelle.

cheminscompostelle_2Les deux premiers tomes de la série m’ont permis de rencontrer Blanche et Papounet, amoureux de l’alchimie qui m’offre un voyage dans ma Belgique sous l’œil des grands alchimistes. Céline me fait voyager depuis le Mont-Saint-Michel, et son parcours de réflexion me touche énormément. Et ces rapprochements entre le monde celte et le monde ardennais, pays de mes origines maternelles ! Un plus non-négligeable – je suis happée. Je vais toutefois prendre le temps de savourer, de les relire avant la suite.

Vous l’aurez compris, dans un autre style qu’Abélard qui m’avait tant plu, je continue de trouver mon registre en termes de BDs.

La nueve (Paco Roca)

Cette BD historique m’a terriblement soufflée. Premièrement, elle raconte une partie de l’histoire que je ne connais que peu – l’Espagne franquiste – voire pas du tout – l’intervention des républicains espagnols dans la libération de Paris.

Et pour bien nous figurer cette recherche fouillée, Paco Roca choisit un style qui me plaît totalement – il alterne flashbacks historiques, ainsi que la mise en image de sa personne récoltant des informations auprès d’un survivant se  camouflant dans un petit village sous une nouvelle identité, et qui n’avait plus parlé de son passé de guerre depuis Paco.

Ce genre de récit m’accroche et me permet de découvrir des faits à la façon sympathique d’une BD. Bonne découverte également !

Advertisements

3 thoughts on “Dans ma bédéthèque #2

  1. Ping : Dans ma bédéthèque #4 | Les écrits de Julie

  2. Ping : Dans ma bédéthèque #9 | Les écrits de Julie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s