A la conquête de la Côte d’Opale, France (Trip #3)

Toujours en vadrouille me direz-vous ? Non, non, non, que diable ! Pas assez. Jamais assez. Bref, il y a quelques semaines, parce que mon Daddy Cool était arrivé au bout de sa carrière, nous sommes partis à la conquête de ch’Nord.

Tout d’abord, notre logement. Waw. Waw ? Waw ! Trouvé sur booking, ce petit Castel  des Anges est loin d’être parfait. Un bain à bulles dans la chambre… qui ne fait pas les bulles, parce que c’est un peu trop bruyant. Une bâtisse toujours en rénovation. Mais c’est CHARMANT. Vraiment. Amoureux et moi avions hérité de la chambre rose, et je m’y suis senti à l’aise. Et l’accueil ! Alors, là, je ne vous en parle pas. La dame est charmante, vraiment disponible pour donner des conseils pour les visites de la région. ET SES DÉJEUNERS SONT FABULEUX. Oui, tu vois, j’utilise pas mal les majuscules, mais quand au petit déj’, tu reçois une petite assiette avec plusieurs sortes de pains, un petit morceau de cake ou semblable fait maison, des confitures faites maison, une grande tasse de cacao, thé ou café, un yaourt, une coupelle de fruits, une petite assiette ou brochette de salé, du jus d’orange, et le tout avec le sourire, comment faire autrement que d’utiliser les majuscules ?

Mais venons-en au fait – les plages de cette région de la Côte d’Opale. Notre arrivée ayant été tardive, encore une fois, le vendredi soir, on commence le samedi par se rendre au Touquet. Les maisons sont jolies, la place du marché également. Pour ce qui est de la plage et de la digue par contre, il n’y a rien de fabuleux – si ce n’est peut-être les petites cahutes colorées qui donnent une petite touche toute jolie.

Ensuite, direction le Mont-Saint-Frieux pour une petite randonnée vers le bunker qui se trouve au point-de-vue.

Et pour finir une bonne journée, la région pullule de plein de petites crêperies bretonnes délicieuses. Retour au Castel et super sommeil dans une chambre adorable. Le dimanche, après un petit-déj’ royal, vous l’aurez compris, nous décidons d’aller marcher sur la plage de Berck-sur-Mer pour aller les voir, les stars de la Côte-d’Opale – LES PHOQUES. Et nous avons été servis !

Enfin, on finit le séjour en visitant la petite ville de Montreuil. Au début, je trouve cela mignon, mais sans plus. Et puis, en se perdant un peu, on tombe sur les ruines des fortifications, et les petites rues attenantes. Ce village est adorable, et nous permet de conclure ce voyage sur une note très agréable.

Et quelle sera la prochaine destination ? Ca commence par Am… Et ça finit par Am.

Advertisements

One thought on “A la conquête de la Côte d’Opale, France (Trip #3)

  1. Ping : Dans le port d’Amsterdam, Pays-Bas (Trip #4) | Les écrits de Julie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s