Frankenstein

Daniel Radcliffe et James Mc Avoy – voilà ce qui avait plus ou moins suffi à me convaincre. Tous deux grands acteurs de sagas cinéma, mais très bons dans d’autres rôles que j’ai pu voir d’eux. Une histoire qui marche assez bien pour moi habituellement – celle de Frankenstein et de sa créature. Et un début prometteur.

Victor Frankenstein étudie la médecine à Londres. Il planche désormais sur une théorie quelque peu loufoque qui ferait de la mort un état uniquement temporaire, comme l’est la vie finalement. Dans le cadre de ses recherches, il décide un soir de se rendre au cirque, où il faut la connaissance du clown bossu – passionné de médecine, mais dont l’intelligence est malheureusement masquée par une difformité. Victor décide alors de prendre cet homme sous son aile, de lui permettre d’exister : Igor est né.

Voilà, pour moi, la partie intéressante du film. Ensuite, et malheureusement, ça se corse. On sait tous qu’à un moment ou un autre, une sombre créature recrée à partir de restes d’autres êtres vivants doit faire son apparition dans l’histoire. Et je comprends bien que la volonté des réalisateurs semble ici être de nous donner un autre aspect de l’histoire, un point de vue plus psychologique sur deux de ses parties prenantes : Frankenstein et Igor. Et d’habitude, ce genre de percée dans la tête d’un personnage connu depuis longtemps me plaît. Mais, sans trop savoir pourquoi, ici, ça ne prend pas.

[SPOIL ENSUITE]

Je m’ennuie pendant une grosse moitié du film. Le personnage qui, finalement, me plaît le plus devient l’Inspecteur, campé par ce qui va finir par devenir un de mes acteurs préférés, Andrew Scott (Moriarty dans la série Sherlock!). Il a finalement le raisonnement le plus logique. Igor, par son côté trop loyal, finit par m’irriter puisqu’il n’arrive pas réellement à s’en tenir à ses principes. (les discussions qu’il a avec Lorelie VS les discussions qu’il finit par avoir avec Victor – bon sang, tiens toi à tes valeurs!) Et la fin me paraît tellement facile, tellement bâclée. Ce combat avec leur Promethée est loin d’être le meilleur de l’histoire du cinéma, et Victor finit par ne finalement pas tant apprendre de ses erreurs que ça.

Bref, vous l’aurez compris, ce film est loin de m’avoir plu – il fallait que je vous en parle !

Advertisements

4 thoughts on “Frankenstein

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s