Miss Peregrine et les enfants particuliers (Miss Peregrine #1), de Ransom Riggs

Alors que je m’apprêtais à déclarer les prolongations à mon Euro 2016 des livres, et que je ne voulais pas me détourner de ce but honorable, je me suis enfin décidée à aller acheter la trilogie de Miss Peregrine. J’ai vu tant de bonnes choses à son sujet sur les différents blogs que je suis, et la bande-annonce du Tim Burton m’a tellement fait envie, qu’il me fallait le lire avant.

Et bien, c’es fait. Et… Merci à tous pour cette découverte très prometteuse. Je me retiens d’enchaîner avec les tomes 2 et 3, pour m’en tenir quand même à mes bonnes résolutions. Mais j’aurai fini la trilogie avant la fin du mois d’août, je le sais déjà.

Ransom Riggs nous propose ici un travail d’une originalité indéniable. Après vérification rapide, ma théorie se confirme. Le livre est né sur base des photographies qui sont proposées pour illustrer les enfants particuliers et leur vie particulière. Ces photographies sont de vrais clichés, glanés chez des collectionneurs et peu retouchés, voire pas du tout. Si je voulais le livre papier, c’est que j’avais vu que l’objet en valait clairement la peine. Et pour cet aspect graphique, c’est déjà une immense réussite.

Pour ce qui est de l’écriture, elle est fluide et nous permet rapidement de plonger dans cet univers totalement fantastique et pourtant très réel et qu’on veut en partie le plus « normal » possible. Cela contraste avec les personnages hauts en couleurs qui nous sont présentés. J’ai été rapidement prise de sympathie pour Abe, le grand-père du « héros ». Et j’avoue que j’espère que l’on continuera, par le biais de son petit-fils, à en apprendre plus à son sujet.

Ce qui m’étonne très fort, c’est que de nombreux ingrédients de l’imaginaire sont repris et utilisés sans ménagement ici : voyage dans le temps, pouvoirs surnaturels, grands méchants bien caractéristiques par exemple. En temps normal, vous me proposez un livre qui use de trop de tous ces mécanismes, et je suis réticente. Mais ici, cela fonctionne très bien. On est ici dans la littérature jeunesse / young adult, donc l’écriture est simple. Mais elle est assez imagée, assez travaillée et assez originale pour que l’on plonge à pieds joints dans l’histoire.

Je suis réellement curieuse de voir dans quelles aventures particulières le livre va m’emmener pour le tome 2. Mais, et ça m’arrive rarement, très impatiente de voir ce que Tim Burton a fait de cette histoire qui lui correspond à merveille.

Le challenge Littérature de l'Imaginaire

Challenge lecture : Littérature de l’imaginaire (4ème éd.) :

10/24 (Catégorie A-Echelon 2)

 

Advertisements

11 thoughts on “Miss Peregrine et les enfants particuliers (Miss Peregrine #1), de Ransom Riggs

  1. J’ai adoré ce premier tome. Ce travail autour des photographies rend cette histoire savoureuse. Je crois que je n’aurais pas ressenti la même chose s’il n’y avait pas eu ce lien avec les photos !

  2. Ping : Je me lance dans mon premier challenge lecture – Littérature de l’imaginaire (4ème éd.) | Les écrits de Julie

  3. Ping : Hollow City (Miss Peregrine #2), de Ransom Riggs | Les écrits de Julie

  4. Ping : La bibliothèque des âmes (Miss Peregrine #3), de Ransom Riggs | Les écrits de Julie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s