Just Kids, de Patti Smith

Alors que je ne peux pas me targuer d’être une experte de l’oeuvre musicale de Patti Smith, j’ai été étrangement attirée par ce livre dont j’entends parler depuis des mois. Alors que je finis ma lecture, une seule pensée me vient : waw.

Just Kids, ce fut donc ma façon d’appréhender le talent littéraire de Patti Smith. Pendant presque 400 pages, c’est réellement d’art et d’amour qu’elle nous parle, et elle le fait avec les mots justes, je trouve. Même si la volonté était de raconter Robert Mapplethorpe, dont elle aura été la muse et le pilier, elle finit par dévoiler les coulisses du New-York artistiques des années ’60-’70, mais surtout, elle nous livre ici l’évolution et la métamorphose bien distincte mais toujours liée de deux grands artistes ayant émergé de cette génération artistique : Patti Smith, poétesse chanteuse, et Robert Mapplethorpe, photographe créateur.

Patti Smith and Robert Mapplethorpe 1969

L’histoire qui liait ces deux âmes, racontée telle qu’elle l’est ici, est finalement pleine de l’amour le plus pur, indestructible et qui vous pousse à devenir vous-même. Amie jusqu’au dernier souffle de Robert, emporté par le SIDA, Patti Smith se fait ici le devoir de raconter le génie qu’elle a vu émerger (comme elle lui avait promis), et les angoisses et doutes que ce génie a affrontés.

Je protestais avec véhémence et annonçais que je n’allais jamais devenir autre chose que moi-même, que je faisais partie du clan de Peter Pan, ceux qui ne grandissent pas.

Just Kids est une sublimissime découverte littéraire, qui dépasse totalement la simple biographie. Ce livre vous pousse à vous interroger sur l’art, le sens et l’utilisation des mots, la beauté de toute chose ou encore l’amour.

C’est sans aucun doute une lecture coup de cœur, qui se lit (et se relit à mon avis) avec fluidité, et qui mélange simplicité et puissance par le choix des mots.

Abattues, la gloire tant désirée presque à portée de main, des étoiles éteintes tombaient du ciel. Je ne tire pas particulièrement gloire du fait d’appartenir aux quelques poignées de survivants. J’aurais préféré les voir tous réussir, décrocher la timbale. Mais en fin de compte, c’était moi qui avait l’un des meilleurs chevaux.

Si vous ne connaissez pas Patti Smith chanteuse, ne vous arrêtez donc pas à ça. Et si vous connaissez l’artiste, éclairez-moi pour la suite – j’écoute quoi et je lis quoi, désormais, pour prolonger la beauté ?

1606920_10152519587471506_9095949074141335218_n

Huitième goal marqué dans le cadre de mon défi Euro 2016 des livres. (dans les prolongations)

Advertisements

11 thoughts on “Just Kids, de Patti Smith

  1. Je ne connais pas assez cette artiste pour répondre à ta question. Cette bio. se,blé vraiment touchante. Merci car c’est une découverte! Excellent choix de citations!

  2. Ping : Challenge – Euro 2016 des Livres | Les écrits de Julie

  3. Ping : Tag 15 : Book Fangirling Award (Clap Troisième) | Les écrits de Julie

  4. Ping : 2016, une année livresque | Les écrits de Julie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s