Halloween : La nuit des masques (1978)

This is Halloweek (or month).

Dernier film de ma petite liste Halloween concoctée par mon cousin, et premier film d’une saga d’horreur parmi les plus connues – on a rendez-vous cette fois-ci avec le gentil Michael Myers.

Avec La nuit des masques, on rentre pile-poil dans ma zone de confort. Cette fois-ci, pas de paranormal à l’horizon – non, non, non. Ici, on parle bien d’un psychopathe, qui a d’ailleurs commencé sa carrière plutôt jeune – six ans, chapeau l’artiste. Non pas que j’essaye de vous révéler que je suis psychopathe, mais bien que j’adore ce genre d’histoire ! Un peu à la Criminal Minds ou le film Identity (je t’en parlerai une fois !), mais dans le but clair et avoué ici de faire peur, sans réellement creuser la psychologie du méchant – dommage. Bref.

Le film n’a pas trop mal vieilli, si ce n’est un mauvais jeu d’acteur qui ne se retrouverait que dans de mauvais films à l’heure actuelle – la mort dans la voiture notamment, peut mieux faire. Jamie Lee Curtis était choupi quand elle était jeune, et est clairement la jeune ado tourmentée par le méchant tueur qui s’en sort le mieux du point de vue du jeu d’acteur.

Ce que je garde de ce film, c’est clairement la scène d’ouverture ! Quelle belle introduction à la suite ! Ici, encore une fois un slasher – terme que j’aurais donc appris ce mois-ci, avec donc un psychopathe qui tue un groupe d’ados. Mais, que découvre-je en lisant un peu sur Halloween pour remplir mon article ? Il est celui qui aurait lancé le genre ? Et bien, et bien.

Je considère donc en avoir vus deux (avec Les griffes de la nuit) dans mon petit challenge – et d’autres dans ma vie, ce qui me fait assez pour juger qu’il y a clairement dans Halloween un petit truc en plus que les autres n’ont pas – petit truc sur lequel je n’arrive pas encore à mettre de nom.

En tout cas, voici une nouvelle saga qui peut s’ajouter à ma liste à continuer pour mieux appréhender les classiques de l’horreur.

Et on arrête ici. Pour cette année. Mais pensons déjà à l’année prochaine. Et si tu me foutais les boules, blogo, et que tu me conseillais mes cinq prochains films à regarder ? Et on se retrouve dans un an pour un avis.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s