Etre à court #2. The Hogwarts Library

Je l’avoue, cette fois, je ne suis qu’à moitié à court. Mais c’est le but d’un nouveau rendez-vous, pouvoir l’utiliser à ma guise non ? Et puisque je semble être dans une période Harry Potter, là, c’était l’occasion rêvée de parler de la Hogwarts Library.

La Hogwarts Library, c’est donc un petit coffret qui reprend des éditions hardcover sublimissimes de Quidditch through the ages, Fantastic Beasts and where to find them, et enfin, The Tales of Beedle the Bard.

A l’occasion de la sortie cinéma de Fantastic Beasts, je me suis dit qu’il était temps donc de lire le petit guide de Norbert Dragonneau. Et dans la foulée, j’ai lu toute l’histoire du Quidditch. Pour les contes, je les ai lus en début de cette année et je n’en ai jamais parlé ici – il est donc grand temps que je corrige cela.

Fantastic Beasts and where to find them – Newt Scamander

On commence donc par la petite encyclopédie des créatures magiques, écrites par ce qui passe pour l’un de leur plus grand défenseur, nul autre que la star de la nouvelle saga cinéma : Newt Scamander. Et ce petit ouvrage est très intéressant. Le petit bémol, mais je suis la seule à blâmer, c’est que je l’ai lu en anglais. Et que du coup, j’ai eu du mal à me figurer les créatures. Et j’avoue aussi que des petits schémas pour toutes les créatures auraient été parfaits. Mais ça faisait très plaisir de plonger dans une histoire parallèle à celle de nos élèves de Poudlard préféré. Et les notes d’Harry et Ron dans le petit guide sont assez sympathiques et ajoutent au ton assez léger mais toutefois très intéressant que le présumé auteur donne à l’ensemble.

Quidditch through the ages – Kennilworthy Whisp

Il faut l’avouer – le quidditch me botte un peu moins que les soins aux créatures magiques. Mais bon, puisque le livre était le dernier du coffret, j’ai quand même pris le temps. Et ce fut une surprise plutôt agréable. Cela nous permet de voir encore comment J.K. Rowling a réussi à tisser tout un tas d’histoires autour de sa grande histoire, et qu’elle a réussi à imaginer un univers complet, pour lequel elle n’hésite pas à ajouter de nouveaux détails sans cesse. Cela permet à tous de pouvoir continuer à creuser et à s’émerveiller. Et surtout, surtout, ici, à plaindre les pauvres petits Snidgets !

The tales of Beedle the Bard

Ah, cette fois, c’est Dumbledore qui annote cette version des Contes de Beedle le Barde, dont le plus connu reste le conte des trois frères (à ne pas confondre avec le film – Mickey !) J’avoue que la littéraire que je suis a pas mal adoré ce petit recueil de contes, avec un certain goût de trop peu même. Comme pour nos contes moldus, une petite morale assorti chacune de ces histoires, petite morale qui est souvent appuyée par les commentaires faits par Dumbledore. C’était vraiment agréable comme lecture, et c’est probablement le seul des trois livres que je pourrais ressortir souvent pour une petite relecture d’un bout ou l’autre.

Advertisements

One thought on “Etre à court #2. The Hogwarts Library

  1. Ping : Je me lance dans mon premier challenge lecture – Littérature de l’imaginaire (4ème éd.) | Les écrits de Julie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s