La huitième couleur (Disque monde #1), de Terry Pratchett.

En ce mois de décembre, il est temps pour moi d’appuyer sur l’accéléromètre lecture afin de venir à bout de mes challenges au maximum. Et pour cette année 2016, certains livres rentraient dans mes deux défis personnels : plus d’imaginaire, et un challenge ABC. J’avais glissé La Huitième Couleur de Terry Pratchett dans ce dernier, parce qu’il y a énormément de personnes qui m’ont dit que cette saga fantasy un peu loufoque était faite pour moi. Je vous livre donc mon avis sur le premier opus des Annales du Disque-Monde.

563697

Un monde porté par quatre éléphants, placés sur la carapace d’une tortue géante ?

Quelle expérience originale que de se plonger dans les aventures du Mage Rincevent et de l’étranger Deuxfleurs. J’avoue que je réagis parfois très mal aux livres où le ridicule et le loufoque sont partie prenante de l’histoire. Parce que généralement, l’auteur en fait de trop, ou que les effets finissent par lasser. Mais dans ce premier livre de Terry Pratchett, on retrouve pourtant un nouveau monde planté avec talent, et qui nous propose déjà quelques jolies tranches de rires. On le comprend vite, le sérieux n’est pas de mise, et pourtant, l’auteur n’a pas tout misé là-dessus. Il y a un réel travail de création d’univers qui n’en est qu’à ses prémisses avec ce premier opus, et on a hâte d’en découvrir plus.

Ce que j’aimerais être, mais alors vraiment, c’est un soc de charrue. Je ne sais pas en quoi ça consiste, mais ça me paraît une existence qui laisse une trace.

Les différents personnages et les interactions et événements présentés offrent un tas de possibilités de développement pour la suite, et permettent au lecteur de vivre une aventure épique en compagnie de héros qui n’en sont pas tout à fait. Et cela fait du bien, de se plonger dans une saga qui nous emmène plus dans le burlesque que dans les réflexions et prises de tête pour suivre le fil. Je sens que je vais prendre beaucoup de plaisir à poursuivre cette grande saga (très grande saga !) petit à petit, et que j’ai trouvé là de bons livres pour se vider la tête et passer un bon moment livresque !

challengeabc2016

Challenge ABC 2016 : 16/26

challengeimaginaire2016

Challenge lecture : Littérature de l’imaginaire (4ème éd.) :

16/24 (Catégorie A-Echelon 2)

Advertisements

2 thoughts on “La huitième couleur (Disque monde #1), de Terry Pratchett.

  1. Ping : Challenge lecture #2 : ABC 2016 sur Livr’Addict | Les écrits de Julie

  2. Ping : Je me lance dans mon premier challenge lecture – Littérature de l’imaginaire (4ème éd.) | Les écrits de Julie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s