Ne sautez pas, de Frédéric Ernotte

Deuxième livre lu dans le cadre du Prix des Lecteurs Club, et pour le coup, je dois avouer que ma surprise est très bonne. Encore une fois, on me propose une histoire loufoque, pleine de rebondissements inattendus, comme pour ma première lecture. J’adhère. Énormément même, parce que l’écriture de Frédéric Ernotte, que je ne connaissais absolument pas, me convient parfaitement (dans la mesure où cela est possible).

En réalité, je ne suis pas Batman, juste un mec à la dérive qui se pose une question obsédante : Est-ce forcément mal de ne pas faire le bien ?

61vpm8ezdel-_sx195_

Parce qu’au-delà d’une histoire totalement folle, il y a quand même une sorte du but à cette histoire, et une certaine morale qui s’en dégage (ou plutôt, plusieurs petites bonnes leçons à en tirer, je ne sais pas). Mathias est laveur de vitres à Bruxelles. Avec son collègue, Al, il s’occupe de nombreux grands immeubles de la capitale belge.

Un professeur m’a dit que c’était pour que le savoir soit partagé aux quatre coins du globe. J’ai répondu qu’un globe n’a pas de coin.

Parce qu’il a l’habitude de rouler trop vite, et qu’il a accumulé les PV’s, Mathias se retrouve devant le juge à devoir faire des heures d’intérêt général. Plutôt que de nettoyer le bord des routes (je ne sais pas trop s’il faut faire ça en Belgique), il se propose pour mettre ses heures à profit d’une ONG – il fait donc du porte à porte pour vendre les petits bonshommes Iles de Paix (tout le monde aime les bonshommes Iles de Paix !) Et c’est à peu près à partir de ce moment-là que la vie de Mathias dégénère d’une manière assez originale.

Dans cette histoire, tout est attachant. Les péripéties des héros. Les personnages que l’on croise. L’écriture de l’auteur. Mais je pense que ce qui m’a le plus touchée, finalement, c’est l’espèce de naïveté maladroite dont fait preuve Mathias, mais aussi l’auteur dans certaines tournures de phrases ou certains retournements de situation.

Ça ne devrait pas exister un enfant qui n’a jamais vu la mer. Bordel ! Ramasser de beaux coquillages sur une plage… Si on prenait le temps de demander aux enfants quels sont leurs rêves, on en réaliserait peut-être davantage. Il faudrait rayer les idées farfelues de l’équation, mais les gamins ne demandent pas toujours la lune.

Je vais me faire un point d’honneur de découvrir son autre roman, C’est dans la boîte, dont le résumé et la note moyenne Babelio sont plus qu’encourageants !

lecteursclub

Advertisements

One thought on “Ne sautez pas, de Frédéric Ernotte

  1. Ping : Challenge 2017 – Tour du monde des livres | Les écrits de Julie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s