Popcorn Cinéclub #1 : Le Prestige, de Christopher Nolan

L’adage dit « Mieux vaut tard que jamais », mais j’ai une excuse madame Popcorn. En ce joli mois de janvier, j’ai enfin emménagé dans mon premier chez moi. Mais entre deux caisses, j’ai pris le temps de faire mes devoirs cinéclubesques, même si je ne suis pas encore raccordée à internet. Rappelez-vous. En ce début 2017, ma chère copinaute Popcorn a créé un ciné-club, et ce faisant, a décidé de m’aider dans une bonne résolution que je me suis fixée, c’est-à-dire d’essayer de regarder plus de films que je n’ai jamais vus.

popcorn-cineclub

Et elle commence fort, avec Le Prestige, où seuls les noms suffisent : Christopher Nolan, Hugh Jackman, Christian Bale. Auxquels on peut ajouter Scarlett Johansson, David Bowie, Michael Caine, Andy Serkis. Voilà un programme qui donne l’eau à la bouche. Mais de beaux noms ne suffisent pas parfois. Est-ce le cas ici ?

Je ne vais pas te faire languir trop longtemps : oui, oui et oui. Le film nous emmène dans un univers de magie, de trucs et astuces, de faux-semblants, autant par l’intrigue mettant en scène de grands magiciens, que par l’histoire que tout cela recouvre.

Comme souvent, avec les films de Christopher Nolan, les rebondissements sont nombreux, et assez surprenants. Et si certains sont prévisibles, ils n’enlèvent pas grand-chose à l’efficacité du tout. Le film est bien rythmé. S’il nous parle de la façon dont deux grands magiciens mettent en scène leurs plus grands tours, je trouve que le réalisateur n’abuse pas ici de trucs inutiles pour mettre en scène ce combat entre deux grands magiciens, qui mettent finalement tous les deux leur vie entre parenthèses pour aller au bout de leur passion. Cette détermination, ce sacrifice de soi pour arriver à bout de ce qui devient une obsession est très bien mis en images ici, et j’avoue avoir été séduite par le prétexte de la magie pour nous raconter cette histoire.

le-prestige

Je trouve que la performance des deux acteurs principaux est très juste. Je pense avoir rarement vu Hugh Jackman en autre chose que Wolverine, et j’ai été charmée par son personnage ici. Quant à Christian Bale, j’ai toujours bien aimé son interprétation, et Le Prestige ne déroge pas à la règle.

Je suis finalement heureuse de me retrouver face à un film de Christopher Nolan pour lequel je suis presque sûre d’avoir suivi le tout, et qui pourtant réussi à me surprendre et à me captiver tout du long. Et je remercie donc la dame Popcorn pour avoir permis cette belle découverte (un peu en retard sur le calendrier).

Advertisements

6 thoughts on “Popcorn Cinéclub #1 : Le Prestige, de Christopher Nolan

  1. Ping : [#1] Popcorn Ciné Club : Le Prestige – Popcorn & Gibberish

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s