Snowden

Haaaa. Joseph Gordon-Levitt. Un gage de qualité généralement à mes yeux. Et si en plus, Amoureux est tenté par le film parce que ça parle d’un de ces informaticiens transformé en vengeur masqué du web, c’est mieux. C’est donc tous les deux emballés que nous avons profité de notre nouveau petit nid pour nous pencher sur ce film retraçant le parcours d’Edward Snowden.

Snowden, pour rappel, c’est ce monsieur assez talentueux que pour travailler pour la CIA et la NSA, qui a décidé que l’espionnage de ses concitoyens au nom de la surveillance de l’Etat était plus qu’il ne pouvait supporter, et qui a donc dévoilé, avec l’aide de différents journaux, des documents prouvant au public des programmes confidentiels américains, des révélations qui ont fait grand bruit. Il continue à réagir à l’actualité sur Twitter, depuis la Russie où il vit en exil.

54d43d76ad03a_-_edward-snowden-interview-split

Je dois avouer que je ne connaissais pas vraiment le monsieur, si ce n’est dans ce rôle de lanceur d’alerte essentiel ayant agi ces dernières années. Comme souvent dans ce genre de film, on part donc du début : son recrutement, sa vie privée, le commencement de ses doutes quant à ce qu’il est prêt à faire sous le prétexte de dossiers confidentiels. Pour le développement, on suit un parcours relativement humain et normal, où il n’y a rien d’étonnant. D’un point de vue purement cinématographique, le film n’est pas exceptionnel. Et pourtant, Snowden nous rappelle, nous replonge dans ce qui a pourtant fait tant de bruit. On se remémore aussi Assange. On se rappelle que les lanceurs d’alerte sont essentiels aujourd’hui. Et si le film a eu une force, pour moi, c’est bien cela. Je délaisse l’actualité depuis quelques mois – pour éviter de sombrer de trop dans le pessimisme. Et pourtant, me rappeler qu’il y a eu des actions telles, ça me permet de me souvenir qu’il y a des gens qui sont prêts à risquer tout ce qu’ils ont pour dénoncer. Et mine de rien, ça a son petit effet boostant.

Je pense, malheureusement, qu’il faudrait encore des centaines et des centaines de Snowden – tant nos droits sont bafoués au quotidien, et tant on peut avoir l’impression que, malgré les alertes, on se dirige vers une société Big Brother, avec tout ce qu’elle implique (surveillance, limitation de la pensée individuelle). Mais malgré ça, il y a de la lumière au bout du tunnel. Même si le système continue de s’enrayer, j’ai l’impression aussi que des tas d’initiatives positives se renforcent de jour en jour, et qu’il y a malgré tout de l’espoir.

Je m’éloigne fortement de ma critique cinéma, mais je pense que Snowden a eu un effet positif sur moi. Je l’ai vu dans un moment propice, parce que je profite de mon changement de demeure pour essayer d’autres changements de vie. Et sincèrement, ça fait du bien de se rappeler son histoire. Si cela vous intéresse donc, je vous conseille le film. Il ne vous emportera peut-être pas dans autant de divagations que moi, mais il reste agréable.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s