Premier contact

C’est la belle surprise de juin. J’avoue que quand on me parle de grosse production et d’OVNI, je me dis que si ça peut me plaire, ça ne me transportera pourtant jamais totalement. Finalement, ça finit toujours de la même façon ces films d’extraterrestres, non ?

Et pourtant, et pourtant ! A sa sortie, Amoureux et moi avions repéré Arrival, et l’avions gardé dans un petit coin de notre tête, accompagné de toutes les fabuleuses critiques qui le faisaient se différencier de sa catégorie.

Dès le début, on sent qu’il y a quelque chose de différent dans ce film, un petit goût de nouveau. On débarque dans la vie de Louise Banks (Amy Adams), une linguiste reconnue qui, en-dehors de ses cours, ne semble pas avoir une vie bien folichonne.

premier-contact-20170303013603

Personnellement, j’ai été un peu inquiète de voir arriver le Colonel Weber (Forest Whitaker) dans sa vie suite à l’arrivée de douze vaisseaux non-identifiés dans l’espace aérien de différents pays. Là, on se demande si la jeune professeure qu’on nous a présenté va miraculeusement devenir une super militaire contre ces aliens. Mais l’ambiance du film est telle qu’on comprend très vite que c’est son cerveau et sa branche d’études qui vont être utilisés dans ce film. Et là, ça devient super intéressant.

Intéressant parce que je dois avouer que les langues, même si je ne m’y intéresse pas vivement, m’ont toujours fascinée dans le sens où quand on apprend une langue, il faut parfois apprendre aussi une nouvelle façon de penser. Parce que si nos langues romanes ont toutes plus ou moins la même structure, ce n’est pas le cas de tous les parlers du monde. C’est réellement cette optique de devoir penser autrement pour maîtriser une langue qui me parler beaucoup, et c’est le cœur même du film, finalement.

La Dr. Louise Banks va donc établir un dialogue avec les deux heptapodes qui vivent dans le vaisseau qui s’est arrêté aux Etats-Unis, et elle va chercher à comprendre ce qui a fait que douze vaisseaux, chacun habité de deux créatures extraterrestres, se soient arrêtés sur Terre, sans vouloir nous exterminer, semble-t-il. Elle va être aidée dans sa tâche par un scientifique, Ian (Jeremy Renner), qui va très vite devenir un soutien important pour Louise.

J’ai personnellement adoré cette approche intellectuelle et pacifique mise en avant. Non seulement c’était rafraîchissant pour les rares films du genre que j’ai vus, mais c’était surtout très bien agencé dans l’histoire. L’ambiance qui est installée tout au long du film m’a permis de rester accrochée jusqu’au bout, alors que pour tout vous avouer, j’avais prévu de m’endormir après dix minutes de film.

capture-d-ecran-du-film-premier-contact-de-denis-villeneuve-1_5770829

Evidemment, dès que ça devient fort axé science, j’ai tendance à vouloir revoir le film plusieurs fois pour être sûre d’avoir bien tout compris, de ne rien avoir loupé, de pouvoir m’imaginer la suite comme il faut. C’était par exemple le cas avec Interstellar. C’est de nouveau le cas avec Arrival. Mais malgré cette sensation de ne pas avoir tout compris parfaitement, je ressors toujours de ces films avec l’intime conviction que j’ai vu un film rondement mené, qui est prêt à te faire croire que toutes ces théories scientifiques de fiction sont en effet possibles, tant on ne cherche pas à jouer sur les effets spéciaux, mais sur l’histoire qui tient la route.

Je terminerai par dire que tout n’est pas bisounours non plus. Si Louise reste persuadée que ces aliens sont « venus en paix », une bonne partie de l’humanité croit à la menace malgré tout. Les militaires, bien que curieux, restent dans une position défensive et Louise et Ian n’ont pas carte blanche pour tenter d’imposer leur idée que ces créatures ne sont pas là pour exterminer la Terre.

Je vous conseille donc de vous ruer sur le film si ce n’est pas encore fait !

Advertisements

2 thoughts on “Premier contact

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s