Museum des Sciences Naturelles de Bruxelles (#VisitBelgium #15)

Le muséum des sciences naturelles de Bruxelles, c’était une chose que nous devions depuis quelques années déjà re-barrer sur notre liste avec Amoureux. Nous sommes tous les deux super friands de ce genre de visites, et cela faisait longtemps que nous n’y avions plus mis les pieds.

Ragaillardis par notre visite du sublime muséum des sciences naturelles de Londres, et encouragés par des membres de la famille qui voulaient aussi y remettre les pieds après des années d’éloignement, nous avons donc enfin tenu notre parole.

Nous avons donc re-visité cet exemplaire de muséum de notre capitale, qui accueillait qui plus est une chouette exposition temporaire « Poison » (encore en cours jusque début septembre 2017).

Il faut se l’avouer, c’était peut-être un peu risqué de notre part d’y aller aussi rapidement après notre voyage à Londres (un mois et demi après, à peine). Mais l’incroyable londonien n’aura finalement pas trop fait d’ombre notre petit plaisir à la belge, qui n’a pas à rougir de sa collection.

La première chose qui m’a réellement frappée, c’est que le musée semble s’être réellement modernisé depuis ma dernière visite (qui remontait à bien longtemps). Il y a des tas d’espaces didactiques et ludiques, les collections sont plus limitées pour faire place à un fil conducteur plus facile à suivre et c’est vraiment sympathique. J’avoue que j’étais juste déçue du coup de ne pas avoir pu revoir leur coati empaillé (mon totem en mouvement de jeunesse), mais il avait de toute façon l’air très méchant dans mes souvenirs.

L’exposition Poison était pile poil ce qu’il nous fallait pour être satisfaits de notre visite. Des terrariums remplis de petites ou grosses bêtes, sans pattes ou avec trop de pattes, qui ont tous compris comment faire pour empoisonner l’existence des individus dérangeants… au sens propre. Amoureux raffole de ces petites bêtes, et même si la plupart me font frissonner, je dois reconnaître que j’aime beaucoup m’amuser à les trouver dans le terrarium quand elles sont cachées. Il est fort probable que sans cette exposition temporaire, notre visite aurait été un petit moins passionnante, mais le muséum serait malgré tout resté dans nos bonnes grâces.

Même s’il n’est pas aussi grand qu’à Londres (je ris encore au nez de la personne qui a dit sur un forum que le musée des sciences naturelles de Londres peut être fait en deux heures), nos pieds n’en étaient pas moins en compote en fin de parcours, et nos yeux avaient clairement eu de quoi s’occuper.

L’un des points forts du musée, c’est sans aucun doute son espace consacré aux dinosaures. Et notamment, nos fameux iguanodons de Bernissart. Une trentaine de squelettes avaient en effet été retrouvés à la fin du 19è en Belgique. Ils sont désormais exposés dans un magnifique espace vitré, qui permet de pouvoir les observer sous toutes les coutures… et surtout de se sentir très petit !

pixlr_20161218165600673[1].jpg

Advertisements

One thought on “Museum des Sciences Naturelles de Bruxelles (#VisitBelgium #15)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s