Artemis Fowl (Artemis Fowl #01), de Eoin Colfer

C’était probablement l’item du challenge Halloween qui m’aura donné le plus du mal. Un livre avec des fées. Mais après quelques recherches, je suis (re)tombée sur la saga jeunesse Artemis Fowl, et je me suis rappelée à quel point ma belle-mère avait apprécié sa lecture. Qui plus est, ça m’assurait une lecture légère dans le challenge halloween : c’était parfait !

Et le choix était donc plus que bon, puisque j’aurai lu l’ouvrage en 24 heures, ce qui m’a permis de le valider à temps pour que j’aie quand même deux items réussis dans le challenge halloween.

Quel étrange projet pouvait bien nécessiter un chantage exercé sur une fée alcoolique.

artemis_fowl_first_edition_cover

L’histoire est simple : dans la famille Fowl, on est brigand aguerri de père en fils – et Artemis II ne fait pas exception à la règle. Du haut de ses douze ans, il a déjà quelques méfaits à son actif. Mais son dernier objectif est plus gros que tout ce qu’il n’a jamais accompli : il veut se procurer l’or des fées. Pour tout humain, tout ça ne serait que des légendes pour les petits enfants. Mais Artemis est convaincu qu’il y a une part de vrai dans tout ça, et compte bien s’accaparer une belle richesse. Pour ce faire, il va traquer une fée et faire une copie de son « Livre », celui dans lequel on retrouve tous les secrets du Peuple. Une fois cette étape réussie, Artemis a toutes les cartes en main pour arriver à ses fins.

Il aurait dû savoir qu’on ne doit jamais mélanger magie et filouterie.

Pourtant, il va avoir affaire à l’élite des troupes des FARfadets, les forces armées du Peuple. Le Commandant Root va devoir régler toute cette affaire avant l’aube, sans quoi la vie du Capitaine Short, la première fée femme à rejoindre les forces d’élite, risque d’être compromise.

Mais quelle bonne lecture et quel bon moment j’ai passé en compagnie d’Artemis, de Butler (le majordome dévoué), de Holly Short, de Foaly (le centaure pro de l’informatique) et compagnie. J’ai toujours un peu peur avant de me lancer dans des sagas jeunesse, que ce soit trop « jeunesse ». Mais les auteurs arrivent bien souvent à faire de leur écriture un petit truc qui se savoure avec beaucoup de plaisir, qu’on soit jeune ou moins jeune !

Avec Artemis Fowl, Eoin Colfer se permet de pouvoir critiquer l’humanité sous l’œil des fées et autres créatures qui composent le Peuple. Ces petits êtres nous appellent les « Êtres de Boue », et pour eux, à part détruire la Terre, on n’est pas bon à grand-chose. Il faut bien avouer que ce n’est probablement pas leur rencontre avec Artemis Fowl qui va les faire changer d’avis. S’ils voient en Artemis un ennemi à la hauteur de leur savoir-faire (ce qui est assez exceptionnel), il n’en reste pas moins gouverné par son petit objectif égoïste, et il n’hésite pas à blesser les fées pour y arriver.

Mais si l’histoire lui avait enseigné quelque chose, c’était bien que les humains ne pouvaient s’entendre avec personne, même pas avec eux-mêmes.

Je suis curieuse de voir comment ce petit monde va évoluer par la suite. Grâce à la fin de ce premier tome, on sait qu’Artemis n’agit pas seulement par envie d’accumuler des richesses ou d’être le plus doué, il a d’autres besoins qui l’humanisent bien plus. Donc ça risque d’être intéressant.

Si je gagne, je suis un génie. Si je perds, je suis fou. C’est comme ça que s’écrit l’histoire.

Oh et un gros point positif pour m’avoir donné des envies d’Irlande !

Enfin, la côte se dessina devant elle. Le Vieux Pays. Eire, la terre où commença le temps. L’endroit le plus magique de la planète.

Advertisements

2 thoughts on “Artemis Fowl (Artemis Fowl #01), de Eoin Colfer

  1. L’histoire est très simple mais pas moins intéressante pour autant, malgré les années qui passent, je reste une inconditionnelle de la saga et je continue à prier pour le petit tome de plus qui conclura les aventures de notre héros surdoué en beauté^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s