Le choix d’une vie, d’Alia Cardyn

Comme pour son premier roman, Une vie à t’attendre, j’ai eu l’honneur de recevoir le nouveau livre d’Alia Cardyn grâce à la solidarité des blogueuses belges (dont Marine est une digne représentante) et à la générosité des Editions Charleston – et ce, en avant-première.

Le livre est sorti officiellement ce mercredi 8 novembre, et sur son compte Facebook, Alia annonce qu’il est déjà en rupture de stock et qu’il sera réimprimé pour être remis en stock dès le 16 novembre. Mérité ?

ET BIEN OUI ! Mille fois oui ! Comme pour le premier roman de l’auteure, la plume offre une lecture fluide, et on a énormément de mal à lâcher tous ces petits bouts de vie.

le_choix_d_une_vie_c1_large

J’avoue que j’avais un peu peur à la lecture de ce deuxième ouvrage – Alia n’allait-elle pas essayer de trop user de ce qui avait fait le charme de son premier roman ? Son inspiration lui permettrait-elle d’offrir à nouveau une histoire forte et si réaliste ?

Et finalement, pour moi, avec « Le choix d’une vie », Alia Cardyn ne fait que confirmer son talent à nous raconter des destins tragiques et beaux. Si j’avais déjà beaucoup aimé l’histoire de Rose, je pense que les vies de Mary, Jack, Archibald et Adélaïde m’ont encore plus touchées. Encore une fois, l’auteure use de techniques pour nous faire passer d’une histoire à l’autre, ou d’une époque à l’autre, et c’est à nouveau très réussi.

Petit à petit, les points de vue de chaque personnage s’imbriquent – tous se croisent, participent à l’évolution des autres et dépendent les uns des autres. S’il y a une fin que j’avais vu venir dès le début du livre, il y a par contre d’autres intrigues qui m’ont totalement surprise, permettant de confirmer qu’Alia Cardyn ne choisit pas forcément la voix facile pour clôturer les destins qu’elle décrit.

Dans Le choix d’une vie, je considère qu’il y a deux thématiques principales, et je n’ai pas forcément été touchée par celle des deux dont tout le monde parle. Le choix d’une vie, c’est un livre qui explore la maternité et les choix que certains font dans la vie par rapport à cette question. Dès le début de l’histoire, c’est une question qui se pose, et cela fait évidemment écho à la jeune femme que je suis – à peu près l’âge de Mary, l’héroïne, au moment où elle doit faire un choix.

Mais personnellement, ce qui me plait le plus dans ce livre, c’est l’autre thématique – un peu plus subtile, que j’y vois. Ce livre, c’est un exemple parfait de sérendipité – si le terme est plus souvent utilisé pour des découvertes scientifiques, il est de temps en temps repris par les amoureux du hasard comme je le suis. Il permet de désigner tous ces fruits du hasard qui permettent finalement d’arriver à une situation finale heureuse. C’est la définition que j’en fais en tout cas. Chaque livre où ce hasard joue un rôle principal a tendance à me séduire extrêmement facilement, et celui-ci ne fait pas exception. Des coïncidences heureuses. Et si ceci n’était pas arrivé, en serais-je là aujourd’hui ?

Comme elle l’indique si bien dans son titre, ce livre parle finalement d’abord et avant tout des choix que l’on fait et de l’incidence qu’ils peuvent avoir sur nous. Cette thématique que je chéris, combinée à la puissance des récits de vie qu’Alia semble pouvoir inventer font du Choix d’une vie une nouvelle bonne surprise de la part de cet auteure belge.

On continue de la surveiller donc, et on attend patiemment la troisième pépite qu’elle nous proposera (pas de pression) !

Advertisements

3 thoughts on “Le choix d’une vie, d’Alia Cardyn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s