Star Wars 8 : Les derniers Jedi

Comme beaucoup, j’ai cédé à l’appel des salles obscures pour découvrir ce nouvel opus d’une saga mondialement connue.

Faisons d’abord le point sur mon exigence envers Star Wars : je n’ai découvert les deux premières trilogies qu’un peu avant la sortie de l’épisode 7. Je n’ai absolument pas été nourrie à ça durant ma jeunesse, et je me suis rattrapée avant le 7, histoire de pouvoir accompagner Amoureux au cinéma si jamais ça me plaisait. Ça m’a plu. J’avais donc été voir Le réveil de la Force, et j’avais été plutôt satisfaite du bazar, étant donné ma découverte récente. Ensuite, j’ai zappé Rogue One, que j’ai visionné il y a quelques semaines seulement. Ce qui nous amène à la sortie de ce tant attendu épisode 8.

2704248

Mon compagnon, qui lui connaît les films depuis son enfance, a préféré l’épisode 8 à l’épisode 7. Quant à moi, c’est plutôt l’inverse, sans pour autant dire que je n’ai pas aimé le 8, qu’on se le dise.

L’épisode 7 avait cet avantage qu’il nous faisait rencontrer de tous nouveaux personnages, toujours en lien avec la famille Skywalker pour que ça reste une saga familiale, mais quand même, il y avait la fraîcheur amenée par de nouvelles têtes et de nouveaux liens à décoder donc. Dans l’épisode 8, les quelques personnages que l’on a essayé de nous ajouter ne valent pas spécialement le coup, ai-je trouvé. On sait depuis l’épisode précédent qui seront nos héros et nos méchants, et on continue à évoluer avec eux.

Du point de vue scénario, rien de bien folichon non plus à mes yeux. Quand il s’agit de Star Wars, j’ai l’impression qu’on retourne bien vite à des processus déjà utilisés dans les premiers films. Du coup, on est moins facilement surpris par les rebondissements. J’ai beaucoup de mal à m’attacher à Rey et Finn. Poe est un petit plus qui permet de me faire apprécier les personnages principaux. Quant à Kylo Ren, il est digne de ce qu’on attend de lui depuis qu’on nous l’a présenté et j’espère que l’épisode 9 bousculera un peu le schéma classique qu’on lui offre.

Quelles sont les forces de cet épisode 8, alors ? Pour moi, ce sont ses combats. Là encore, rien de bien extraordinaire. Et pourtant, il n’y a rien à faire, ça prend toujours terriblement bien. Qu’il s’agisse des combats dans la galaxie, ou à terre sur une planète. D’ailleurs, je tiens à offrir une mention toute spéciale à ce combat qui verra Kylo Ren et Rey se battre au même endroit : je l’ai trouvé extrêmement bien mis en image et chorégraphié.

Je sais que ça a été critiqué par certains, mais la petite touche d’humour qui a été osée en plus de ce qu’il y avait habituellement dans les Star Wars m’a permis de sourire à des moments où je trouvais peut-être le temps un peu long (2h35 tout de même), aussi. Donc pour moi, c’est du positif également.

Je dirais, pour terminer, que cet épisode 8 est évidemment une charnière entre ce renouveau de l’épisode 7 et la clôture d’un volet de l’histoire, construite en trilogie. S’il y a des sagas cinéma qui ont su faire de ce deuxième film un véritable atout (Les Deux Tours quand même !), j’ai trouvé ici que ce n’était pas tout à fait le cas. J’espère donc sincèrement que c’est pour mieux rebondir sur un épisode 9 plein de surprises. Mais même si ce n’est pas le cas, et l’industrie cinéma l’aura bien compris, je pense qu’on peut difficilement rejeter le fait qu’on reste emporté dans cette galaxie lointaine, très lointaine.

L’épisode 8 aura en tout cas droit à un revisionnage pour lui laisser une nouvelle chance !

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.