Jungle

Après la saga Harry Potter, on ne peut pas réellement dire que Daniel Radcliffe a enchaîné les blockbusters. Cet acteur qui a grandi en même temps que nous semble avoir fait le choix d’une sélection bien ciblée sur les films qu’il acceptait de faire ou non. Et je dois avouer que, pour le peu que j’en ai vu, sa présence dans un film commence à être un gage de qualité à mes yeux (sauf Victor Frankenstein, qui était nul).

Du coup, j’ai regardé Jungle. Dans ce film, Daniel Radcliffe joue le rôle de Yossi Ghinsberg, un jeune israélien qui a quitté son pays après avoir fini son service militaire. Il a décidé de vivre sa vie en voyageant. On le rejoint en Amérique du Sud pour le film, où il fait la connaissance de Marcus. Marcus le présente ensuite à Kevin, un photographe américain. Les trois garçons vont explorer différents pays. En Bolivie, ils vont rencontrer Karl, qui va leur faire miroiter une aventure inoubliable dans des zones inexplorées de la forêt Amazonienne.

daniel-radcliffe-jungle-film

Après quelques hésitations, ils s’embarquent dans cette aventure – et vous le comprendrez très vite, ça va mal tourner ! Si l’aventure commence plus ou moins correctement, les petits ennuis ne vont pas tarder à apparaître, suivi assez vite par des ennuis de plus en plus gros.

Le film n’est probablement le meilleur que j’ai vu du genre, mais il paraissait extrêmement réaliste – un peu trop pour les images de pieds abîmés à cause de la marche, erk. La prestation de Daniel Radcliffe est très bonne, comme toujours !

L’histoire racontée par ce film est tirée d’une histoire vraie, que Yossi Ghinsberg a partagée dans un livre. Tout un mystère entoure cette histoire, et j’avoue que ma curiosité a été piquée suffisamment pour me donner envie de lire le livre. Mais ce n’est pas le sujet.

Quand je regarde ce genre de film, un détail essentiel reste pour moi la qualité des images, des paysages, des couleurs. Ici, c’est réussi. On voyage avec eux, on vit l’aventure avec eux et on est bien plongés dans l’ambiance.

Il y a toutefois une ou deux choses qui m’ont dérangées dans ce film. Comme en lecture, il faut que je puisse m’attacher un tant soit peu aux personnages pour réellement apprécier un film. Je dois reconnaître qu’ici, j’ai eu beaucoup de mal au début. Parce que, qu’on se mette d’accord. Trois types qui suivent un gars CARRÉMENT louche dans la jungle, et qui s’étonnent ensuite que ça finisse mal – c’est un peu trop. Le personnage de Marcus est vraiment très énervant, suffisamment énervant pour que les autres personnages deviennent désagréables avec lui, et donc désagréables pour nous, spectateurs.

Mais tout cela finit par contribuer à une ambiance de de malaise assez dérangeante, mais qui ajoute, d’un sens, à la réussite du film. Jungle va vraiment jouer sur vos nerfs en mettant les différents personnages dans des situations très gênantes finalement autant pour le héros que pour le spectateur.

Je pense que je le regarderai à nouveau malgré que ça n’ait pas été la grande découverte de l’année !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s