Dear Ijeawele, or a feminist manifesto in fifteen suggestions, de Chimamanda Ngozi Adichie

Petite digression dans mon programme de lecture du mois (oui, j’ai commencé à me faire des PAL par mois, ça devenait nécessaire pour vider un peu ma PAL à rallonge), j’ai enfin pris le temps de découvrir cet essai de Chimamanda Ngozi Adichie.

Ce nom ne vous est pas inconnu si vous suivez un peu le blog, puisque j’avais déjà découvert Nous sommes tous des féministes il y a quelques mois, une retranscription améliorée d’une conférence TED qu’avait donné l’autrice.

9781524733131

Cette fois, ce n’est pas d’une conférence que part Chimamanda Ngozi Adichie pour nous livrer son beau message féministe, mais d’une demande un peu particulière d’une de ses amies. Ijeawele vient en effet de devenir mère d’une petite fille, et demande donc à son amie comment faire pour élever sa fille de façon féministe. C’est comme cela qu’est tournée la question, mais rappelons toutefois que Chimamanda Ngozi Adichie prône un féminisme où tout le monde est égal et où l’éducation des jeunes générations est une des clés principales pour atteindre l’égalité femmes-hommes.

“Because you are a girl” is never a reason for anything. Ever.

Cette petite précision étant faite pour, le cas échéant, les personnes qui verraient encore le féminisme comme une lutte acharnée à faire passer les hommes pour des grands méchants – parlons donc du contenu de cette lettre.

Dedans, on retrouve quinze suggestions pour élever donc des enfants dans une optique égalitaire. La lettre a été faire pour la naissance d’une petite fille, et est donc orientée vers l’éducation d’une petite fille. Toutefois, plusieurs de ces suggestions sont applicables aux deux sexes quand on lit entre les lignes.

If we don’t place the straitjacket of gender roles on young children, we give them space to reach their full potential.

Cet aspect de la pensée de Chimamanda – que beaucoup se joue dans l’éducation et dès le plus jeune âge – m’avait déjà énormément marqué dans Nous sommes tous des féministes. Ça se rapproche énormément d’une de mes convictions qui est que ce que nous avons permis tant d’années à la société de faire, nous pouvons aujourd’hui décider que nous ne l’acceptons plus – et ce dans des tas de domaine. Ce geste de refus et de changement peut être réellement important, même si on pense parfois ne faire le bien qu’à un petit niveau.

Je m’écarte du sujet, mais c’est ce que m’a fait ressentir ce livre.

Do not measure her on a scale of what a girl should be. Measure her on a scale of being the best version of herself.

Pour moi, Dear Ijeawele est à mettre entre toutes les mains – jeunes ou moins jeunes, femmes ou hommes, parents ou non. Et encore une fois, ne voyez en aucun cas ici un discours figé, une sorte de règle à suivre que l’autrice nous imposerait. Comme pour Why I’m no longer talking to white people about race, je considère les essais de Chimamanda Ngozi Adichie comme des discussions, où l’autrice expose un point de vue qui va me pousser à réfléchir sur ma propre position quant à une thématique. Bref, ce genre de livres existe pour nous aider à construire nos opinions, et ça rejoint PARFAITEMENT une des citations que j’ai surlignée dans le livre (je ne maltraite pas mes livres, mais c’est un des bonheurs de la liseuse) :

Instead of that, what I hope for Chizalum is this: that she will be full of opinions, and that her opinions will come from an informed, humane and broadminded place.

Advertisements

One thought on “Dear Ijeawele, or a feminist manifesto in fifteen suggestions, de Chimamanda Ngozi Adichie

  1. Ping : C’est (plus) le premier, je balance tout! #14 | La tête en claire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.