Quelqu’un pour qui trembler, de Gilles Legardinier

En 2017, j’avais découvert la plume de Legardinier avec beaucoup de retard en sortant Et soudain tout change de ma PAL. Pour continuer à pouvoir rendre les livres que l’on m’a prêté, j’ai cette fois-ci sorti Quelqu’un pour qui trembler de la bibliothèque.

Et je dois dire que je n’ai pas été déçue. Dans le premier livre de l’auteur, j’avais noté une écriture fluide, des émotions présentes sans en faire toutefois de trop, et des bouts de vie qui entraînent des plans un peu fous. Finalement, on retrouve la même chose dans celui-ci.

bm_cvt_quelquun-pour-qui-trembler_7038

Avant de commencer, je dois avouer toutefois que j’ai parfois eu un peu de mal avec le personnage de Thomas. Je le trouvais attachant, mais sa tendance à faire des plans à la limite du raisonnable me donnait envie de lui donner des claques. Je sais qu’on est dans un roman, et qu’on peut donc se permettre de faire des choses que l’on ne ferait peut-être pas dans la vie réelle. Mais sa façon de s’immiscer petit à petit dans la vie de sa fille, j’ai trouvé ça quand même fort flippant. Et que personne ne lui dise que c’est vachement limite ce qu’il fait…

N’ayez aucun regret, doc. Jamais. Ils sont la rouille du cœur.

Vous avez aimé beaucoup de monde alors que je n’en ai jamais eu le courage. Avec le recul, je crois que risquer son cœur est plus dangereux que risquer sa peau.

Enfin soit. En-dehors de cette petite phase d’énervement, j’ai passé un bon moment avec ce livre. Gilles Legardinier, comme d’autres vendeurs de bestsellers français, sait parfaitement comment amener son histoire et ses émotions. Il serait malhonnête de dire que ça ne prend pas sur moi, l’histoire m’a énormément touchée.

Il faut dire que cette petite troupe de personnes âgées n’est pas étrangère à mon attachement pour l’histoire. On retrouve ici les cinq résidents de la maison de retraite où va atterrir Thomas pour travailler une fois rentré en France. Evidemment, ces cinq « petits vieux » sont extrêmement touchants, à la fois enfantins et bons parents pour l’infirmière et le médecin qui sont censés s’occuper d’eux. Les liens avec les personnes âgées sont parmi ceux qui me touchent le plus, et j’ai donc passé un super bon moment à chaque fois qu’on se retrouvait en compagnie de ces personnages. Sans eux, je dois avouer que ça n’aurait pas été pareil.

— Vous savez quoi, doc ? On ne devrait jamais parler de la fin aux jeunes, on devrait les laisser découvrir la vie sans rien leur dire. Offrons-leur la chance de se faire surprendre par l’amour, par la violence du monde, par ce qu’offre ou ce que coûte chaque âge, et même par la mort. Envisager l’existence comme une odyssée plutôt que comme une feuille de route dont on coche les passages obligés. On les encombre, on leur enseigne nos peurs, on ne leur montre que nos échecs, on ne leur donne que des leçons. Et nous sommes incapables de leur faire ressentir nos joies et nos espoirs, qui pourtant justifient tout.

Je continuerai donc ma découverte de Legardinier à petite dose. Sans être de la grande littérature, il a l’art d’offrir des morceaux de vie agréables à suivre et rapides à lire, touchants sans pour autant aller dans le « guimauve » à excès.

2 réponses sur « Quelqu’un pour qui trembler, de Gilles Legardinier »

    • Après deux lectures, j’ai envie de la placer dans la catégorie des auteurs qui ont peu de chance de décevoir puisque je n’en attends pas de trop, et que tout ce que je veux avec leurs livres, c’est passer un bon moment 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.