Dans ma bédéthèque S03#15

Décidément, je suis dans une année BD, et vu la pile qui s’accumule et toutes les perles que je repère, ça risque de ne pas s’arrêter. J’espère donc que tu n’es pas lassé et que je vais encore pouvoir te faire découvrir quelques pépites, toutes en bulles et phylactères.

Le jour où – Tome 2 – Le jour où elle a pris son envol (Beka, Marko & Cosson) (Bamboo Edition)

le_jour_ou_elle_a_pris_son_envol_-_bambooQuelques semaines à peine après avoir parlé du tome 1 ici-même, j’ai décidé de déjà retourner voir ce qui se passait ensuite pour Clémentine.

Quand on la retrouve, Clémentine a opéré quelques changements dans son quotidien. Elle ne s’efface plus désormais, et semble plus en contrôle de sa destinée. Et pourtant, ce n’est pas encore ça. Le vide qu’elle ressentait est toujours là, et elle ne sait toujours pas exactement comment le combler.

Cette fois-ci, Clémentine n’arrive donc pas par hasard dans l’épicerie de Thomas, elle s’y dirige avec détermination pensant y trouver de nouveaux enseignements. Mais elle n’y retrouve pas Thomas. Toutefois, ce dernier pensait bien que sa nouvelle amie reviendrait un jour, et il avait laissé des « consignes » à l’ami qui le remplace à l’épicerie.

Cette fois, Clémentine va partir à la rencontre de différentes personnes qui vont lui apprendre comment ils ont appris à lâcher-prise, comment ils ont revu tous les codes normalement établis pour transformer leur monde à quelque chose qui leur convient. A chaque nouvelle destination, une rencontre – nouvelle ou ancienne, Clémentine y retrouve différents personnages du tome 1 qui ont encore des choses à lui partager.

Ce second tome est tout aussi apaisant et agréable que le premier. À nouveau, il semblerait que le message me soit arrivé dans un moment où j’étais prête à l’écouter, et donc, la petite aventure de Clémentine est enrichissante. Cette BD m’aura également fait ajouter quelques livres à ma wish-list, puisqu’à chaque nouveau rendez-vous, Clémentine reçoit un livre pour alimenter sa réflexion.

Ar-Men, L’enfer des enfers (Emmanuel Lepage) (Editions Futuropolis)

planchea_312102Bon, déjà, avant de parler du fond, parlons forme. Dans la planche qui est ici même en image, peux-tu te rendre compte des couleurs que nous offre Ar-Men ? Nous sommes sur un phare en plein océan, face à la Bretagne, et le travail des couleurs est incroyable pour nous représenter la mer calme, la mer profonde, la mer agitée et houleuse. Rien que par ses dessins et ses couleurs, Ar-Men aura réussi à me séduire.

Il faut dire que je l’ai ouverte déjà assez convaincue, cette BD. Elle fait partie de ces BDs qui attendent sagement que je les choisisse pendant ma pause au boulot, soit chez mon Daddy Cool et sa super bédéthèque. Elle avait été mise en avant par mon Papa d’abord, et puis, ma belle-mère en a remis une couche. Ça va te plaire.

Ils me connaissent bien. Mais que veux-tu ? C’est poétique et beau, c’est empli de mélancolie et de tristesse, mais sans être sombre. C’est aussi, et surtout, rempli d’espoir, j’ai trouvé. C’est l’histoire de plusieurs hommes qui ont besoin de se couper du monde, mais qui continuent à l’aimer, ce monde, même s’il n’a pas toujours été sympa envers eux.

C’est aussi un petit bout de Bretagne, et de ses légendes surtout. Rien que ça, c’était déjà un point gagné pour moi (je ne me remets pas encore du Cycle de Pendragon) – et là aussi, l’auteur réussi son coup en nous proposant une jolie légende, celle de la cité engloutie d’Ys, mais sans non plus prétendre vouloir donner sa version. Il la transmet en bouche à oreille, et on a donc la sensation de recevoir un petit cadeau, une petite histoire qui se transmet de génération en génération.

Bref, Ar-Men, c’est beau, c’est intense, c’est fouillé et ça vaut la peine d’être partagé, donc. Quant à moi, je vais vérifier qu’il n’y a pas d’autres BDs d’Emmanuel Lepage à ma disposition, parce que je suis plus que séduite !

Advertisements

5 thoughts on “Dans ma bédéthèque S03#15

  1. Je ne savais pas qu’il y avait un tome 2 aux aventures de Clémentine! Quelle bonne surprise!
    Quant à Ar Men, wow! La planche que tu as mise en exemple est juste à couper le souffle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s