La mémoire dans la peau (Jason Bourne #1), de Robert Ludlum

Livre découvert en audiobook et lu par Sylvain Agaësse

Il y a peu, je me suis dit que si j’étais maline, j’allais chercher en livre audio des livres qui sont dans ma PAL, pour la vider tout en conduisant vers le boulot. Du coup, j’ai eu envie de sortir Robert Ludlum – c’était un beau pavé, et c’est à mon avis le genre d’histoire où il y a suffisamment d’action pour que ça soit agréable à l’écoute. Sauf que bon, dans ma PAL, j’ai La vengeance dans la peau. Le deuxième. Donc pour que ma technique soit réellement efficace, et bien je dois commencer par un livre hors-PAL. Oui, j’aime partager ce genre de détails avec toi avant de me plonger dans le vif du sujet !

La première remarque, la plus évidente à faire, c’est que le livre et l’adaptation cinéma n’ont pas grand-chose à voir. Si l’idée d’un agent qui perd la mémoire est commune aux deux, et s’il y a des similitudes évidentes, le trame reste assez différente et je dois avouer que ce n’est pas plus mal à mes yeux. J’ai pu être étonnée par les rebondissements et me demander ce qui allait se passer ensuite, et même si le livre audio était assez long (36 morceaux, dont la plupart tournent entre 40 et 50 minutes, même si certains sont plus courts), je n’ai pas vraiment eu de sensation de longueurs inutiles.

32246-gf

Ce nouveau Jason Bourne (nouveau parce que je l’ai connu après Matt Damon) est donc une chouette découverte, et le livre permet de comprendre un peu mieux son passé, en délivrant petit à petit des indices sur ce qui a lui est arrivé, comment il est devenu ce qu’il est devenu et qui sont ces gens qui le cherchent. Jason et Marie Saint-Jacques mènent l’enquête pour tenter de combler l’amnésie de Jason Bourne, et on découvre avec eux, petit à petit, tout ce qui se trame derrière ce mystère de Caïn.

Comme je m’y attendais, le livre se termine sur un mystère non-résolu, qui me donne bien évidemment envie d’écouter maintenant La vengeance dans la peau (qui est encore plus long, youpie), mais je crois quand même que pour éviter l’overdose, je vais intercaler un livre audio plus court entre les différents tomes (comme ça, tu sauras tout).

Je ne lis que rarement des livres où il y a une vraie action, mais celui-ci était plutôt réussi. Le film est un enchaînement d’actions, de coups de feu, de courses poursuite et ça marche bien au cinéma. Mais dans un livre, j’attends quand même plus de background sur l’histoire, et un peu moins de tous les ingrédients précédemment cités. Dans La mémoire dans la peau, Robert Ludlum semble avoir compris tout ça. S’il y a évidemment des moments d’action pure, la plupart du livre se concentre sur les éléments « théoriques » du mystère, sur les stratégies mises en place par les différents représentants de notre intrigue, sur des indices disposés par-ci par-là afin de mieux comprendre d’où viennent nos personnages, et pourquoi ils en sont arrivés à devenir ce qu’ils sont (agents secrets, membres d’un projet secret de l’armée américaine, tueurs à gage réputés mondialement, etc.)

L’histoire se passe dans les années ’70, et donc, il y a beaucoup moins de moyens technologiques que dans le film également. Nos protagonistes sont très débrouillards, et la technologie limitée rend ça plutôt crédible pour quelqu’un qui lit cela à notre époque.

Concernant la voix de Sylvain Agaësse, je dois reconnaître qu’elle était réellement agréable. Le point commun entre les deux livres audios que j’ai préféré écouter, à savoir celui-ci et Misery ? une voix d’homme, assez grave, qui modifie quelque peu le ton pour préciser le changement de personnage, mais sans en faire trop non plus. Finalement, la seule « voix » qui me dérangeait, c’est quand le lecteur devait parler pour Marie Saint-Jacques, ou toute autre femme présente dans le récit. Mais là encore, c’était plutôt réussi. Il n’y a rien à faire, la voix fait en sorte également qu’on ne ressente pas trop de longueurs à l’écoute.

Je suis heureuse d’avoir pu découvrir l’histoire à l’origine des films, et j’ai hâte de poursuivre mon écoute pour continuer à dévoiler les mystères restants !

2 réponses sur « La mémoire dans la peau (Jason Bourne #1), de Robert Ludlum »

  1. Ping : La vie secrète des arbres, de Peter Wohlleben | Les écrits de Julie

  2. Ping : La mort dans la peau, de Robert Ludlum | Les écrits de Julie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.