#OurSharedShelf #21 – Le titre est tombé

Et pour cette lecture commune qui nous conduira vers l’automne et la saison d’Halloween, le groupe laisse à nouveau le choix à ses lecteurs de trouver le livre dont on va pouvoir parler tous ensemble.

Un thème commun toutefois parmi les propositions : il s’agit de romans d’horreur écrits par des femmes. Contrairement à la dernière fois, les membres du groupe ne peuvent pas ajouter des propositions (ce qui n’est pas plus mal, parce que le dernier sondage a fini avec des centaines de propositions), et les modérateurs nous ont donné le choix entre dix livres :

Si mon vote s’est porté sur Frankenstein, c’est parce que je voulais choisir, mais j’avoue que d’autres titres pourraient me plaire et que le gagnant risque donc d’être lu dans les temps imparti pour moi.

Mais très de blabla, justement, en parlant de gagnant, il n’y a qu’un titre qui a décroché la médaille.

C’est Rebecca, de Daphne du Maurier qui l’emporte, talonné de près par les livres de Mary Shelley et de Shirley Jackson. Pas de petit mot d’Emma ce mois-ci, mais bien des modérateurs du groupe, qui présentent quand même bien la lecture :

While Rebecca is more of a gothic thriller, it definitely explores feminist themes: constraints of gender and class restrictions of society and a critique of marriage. There are three important, well-drawn and central female characters. The film version of the book definitely passes the Bechdel test. Also, note the number of times that Du Maurier mentions a female character that should have been a boy, or felt like a boy. Before the word transgender was popular, Du Maurier expressed feelings of being a boy trapped in a girl’s body. From her letters, we know she had love affairs with women, yet did not view herself as a lesbian and was committed to staying married to her husband.
Thinking about horror in feminist terms and why gothic thrillers have been immensely popular with women since the eighteenth century got us thinking about how it’s more than escapism from social convention. Is horror a mirror for our shock and fear, providing a safe, screaming outlet amidst all the too-real terrors of the patriarchy?
This book pick is an all-time favorite of moderator, Katelyn, and she writes: Women authors have always been a force in the horror, thriller and gothic genres. The supernatural provides us with a way to mediate the oft-inexpressible challenges of being a woman. And reading books from these genres may give us additional opportunities to think through and understand our struggles. Not to mention, it’s always fun to read something scary in the autumn.

J’ai déjà hâte de m’y plonger ! Je verrai si je laisse une chance à d’autres titres proposés, même si j’ai déjà du retard dans les lectures #OurSharedShelf. J’avoue que la petite présentation de Helen donne envie, et que je suis curieuse de découvrir après quelques recherches rapides !

Et vous, un de ces titres vous tente ?

Advertisements

2 thoughts on “#OurSharedShelf #21 – Le titre est tombé

  1. Ping : The Radium Girls (#OurSharedShelf #19), de Kate Moore | Les écrits de Julie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.