La défense Lincoln

Motivée par ma bonne surprise avec Primal Fear et toujours occupée à étiqueter ma bibliothèque professionnelle, j’ai été tentée de donner sa chance à un autre thriller plutôt judiciaire, mais ne voulant pas être trop déçue, j’ai continué de choisir des acteurs en qui j’avais confiance. Cette fois, c’est Matthew McConaughey qui a eu la lourde responsabilité de me faire aimer une histoire d’avocats. Et même si la surprise n’était pas spécialement aussi grande que pour Primal Fear, j’ai encore une fois misé sur un bon cheval.

1526050_3_86d5_matthew-mcconaughey-et-ryan-phillippe-dans-le_563cd679c0dbe97020ebb14e78dd31f8

Dans ce film, c’est Matthew McConaughey l’avocat et Ryan Phillippe le client. Ce dernier est accusé d’avoir agressé une femme qu’il a rencontrée dans un bar. Mais selon lui, la femme l’a abordé au bar, et quand il est arrivé chez elle, elle l’a assommé et tout ça n’est en fait qu’un coup monté. Quelle est la vérité ? Matthew McConaughey s’en fout un peu, dans un premier temps. Il est l’avocat de la défense, son rôle est de défendre la version de son client.

Mais au fil du procès, l’avocat va se retrouver confronté à un dilemme déontologique qui pourrait changer tout à l’affaire de son client… mais aussi d’un de ses anciens clients, qui purge une peine de quinze ans de prison pour meurtre.

Ce film n’est certainement pas le thriller de l’année, mais il y a suffisamment de rebondissements pour en faire un bon divertissement, et c’est finalement tout ce que je recherchais au moment de le visionner. Matthew McConaughey reste un acteur excellent à mes yeux, et si ce n’est pas son plus grand rôle, il fait quand même le boulot. On peut ajouter de chouettes seconds rôles, notamment William H. Macy ou Michaela Conlin (la série Bones va quand même me manquer !)

Le scénario ne tient pas trop mal la route, même si ce n’est pas le plus grand avantage du film. Étrangement, et je ne sais pas trop si c’était un des buts recherchés ou non, c’est toute la question de l’éthique, de la déontologie et de l’innocence ou non de la personne que l’on défend qui m’a le plus intéressée dans cette histoire. Il y a moyen de se poser quelques questions morales avec La défense Lincoln, mais peut-être que j’avais juste envie de me lancer dans des réflexions existentielles au moment du visionnage.

Je n’ai pas grand chose à dire de plus sur ce film. Je crois que tu l’auras ressenti dans la chronique – il n’est ni extrêmement bon, ni mauvais. Mais il fait office de divertissement, il tient un tant soit peu en haleine et il est appuyé par quelques bons acteurs, ce qui rend le tout plutôt correct.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.