Une saison à la petite boulangerie, de Jenny Colgan

Ces derniers mois, j’ai l’impression d’avoir enchaîné les lectures difficiles, dans lesquelles on s’investit tellement moralement qu’on en sort un peu usé. Attention, mes lectures de cette année étaient d’une qualité assez impressionnante, mais j’en suis arrivée à un point où je devais faire une petite halte dans tout ça.

Dans ma PAL trônait fièrement LE livre avec lequel je savais que j’allais pouvoir passer un moment tout doux, qui sent bon le pain chaud, l’air iodé et les campagnes anglaises. Et en plus, j’allais retrouver Neil le petit macareux grassouillet, et ça, j’avoue que j’avais hâte ! Ce qui a précipité que je le sorte ENFIN de mes étagères ? C’est simple, je me suis procuré récemment Un Noël à la petite boulangerie, et je sens que l’installation de mon sapin dans deux semaines va me donner envie de me plonger dedans très vite. Il fallait donc que je me mette à jour.

Bon et on note aussi que Pocket a décidément bien choisi ses couvertures pour cette série !

Et finalement, le pari est plutôt réussi, puisque le livre a rempli tout ce que j’attendais de lui : un bon moment, de la douceur, une envie de retourner en Angleterre et de tester enfin le recettes que Jenny Colgan nous propose à la fin de chacun de ses tomes.

Si dans la première histoire, c’était plutôt la vie amoureuse de Polly qui était au coeur de nos préoccupations : après tout, elle méritait de trouver l’amour chez un homme en plus de chez son macareux, cette fois, c’est sa stabilité financière et l’avenir de la petite boulangerie qui se joue, avec un personnage détestable qui vient chambouler son quotidien… mais finalement, pour la pousser à devenir meilleure.

Je ne m’attendais pas à de la grande littérature, mais comme pour le premier tome, difficile de lâcher ces pages sans avancer toujours plus loin. Les personnages de cette petite île sont extrêmement attachants et on n’a pas vraiment envie de les quitter ou qu’il leur arrive quelque chose de triste. Certains ont leur petit caractère, mais finalement, tous se révèlent simplement en quête d’une vie simple et heureuse dans laquelle ils peuvent faire ce qu’ils aiment – même le désagréable Malcolm.

Bref, je suis très heureuse d’avoir enfin lu ce tome et d’avoir fait une petite pause dans les lectures difficiles – parce que j’en ai encore quelques unes au programme d’ici à la fin de l’année. Et on se retrouve bientôt pour passer un Noël à la petite boulangerie, à mon avis !

2 réponses sur « Une saison à la petite boulangerie, de Jenny Colgan »

  1. Ah je me demandais de quoi parlait ce second tome, puisque j’avais beaucoup aimé le premier mais je ne voyais pas en quoi cela donnait matière à faire une saga. Du coup, je vais peut-être le lire un de ces jours aussi 🙂

  2. Cette petite série, ainsi que celle du Cupcake café, me font trèèès envie !! Je pense les noter sur ma wishlist pour Noël 😀
    Joyeux Noël à la Petite Boulangerie 😉 !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.