Dumbo, de Tim Burton

Ce dimanche soir, j’ai été voir l’adaptation en live-action de Dumbo avec ma sœur et mon compagnon. Dumbo n’était pas mon dessin-animé préféré étant petite – je le trouvais triste. C’est peut-être le petit côté mélancolique auquel je le rattache qui fait que j’ai tout de suite imaginé que Tim Burton en ferait quelque chose de bon.

Et je ne m’étais pas trompée, puisque j’ai passé un très bon moment avec le plus célère des petits éléphants volants !

Tout d’abord, il faut que je te dise quelque chose d’essentiel. Ce Dumbo est extrêmement mignon ! Son regard et sa petite bouille le rendent tellement adorable que même sans le reste du film, je considérais déjà que c’était une réussite. Les « humains » du film sont très chouettes, mais bon sang que ce Dumbo rend la chose adorable !

Ce que j’ai noté aussi, c’est que ces dernières années, j’ai eu l’impression que les live-action s’adressaient parfois à un public plus âgé – à un public qui a grandi avec les dessins-animés et qui pourrait apprécier ces nouvelles versions. On rend l’histoire un petit plus sombre et le fait que, dans le Livre de la Jungle, par exemple, ce soit de vrais animaux peut rendre cela plus inquiétant pour les enfants.

Avec Dumbo ici, j’ai eu l’impression que Burton faisait vraiment quelque chose de très accessible aux tranches d’âge auxquelles le dessin-animé est aussi destiné. L’histoire n’est pas joyeuse, mais on a quand même un souci de faire en sorte que ce ne soit pas trop effrayant (et ça aurait pu, finalement).

Les « vrais » héros humains sont Milly et Joe, les deux enfants de Holt Farrier (Colin Farrell). On nous a mis des adultes plutôt crédibles dans les rôles importants : Colin Farrell donc, Eva Green, Michael Keaton, Danny De Vitto – mais ce sont Nico Parker et Finley Hobbins qui mènent la danse réellement avec Dumbo et ça rend le film encore plus accessible aux plus petits, je trouve. Il y a peu d’ambiguïté quant à savoir qui est méchant et qui est gentil, un autre indice pour moi qui fait que ce film a été pensé pour plaire aux enfants aussi.

J’ai passé un très bon moment avec ce petit souvenir d’enfance retravaillé. Je n’ai plus vu le dessin-animé depuis très longtemps, donc j’avoue ne pas avoir tous les éléments pour dire à quel point l’histoire a été adaptée. Ce que je peux dire cependant, c’est qu’il y a de bons clins d’œil au dessin-animé, notamment avec les chansons d’origine qui sont reprises d’une façon ou d’une autre par des personnages ici. Gros coup de cœur pour la scène des bulles en forme d’éléphant, qui est aussi un clin d’œil à une scène culte du dessin-animé, et qui reste pour moi LA scène où Dumbo est le plus adorable dans tout le film.

C’est donc une belle réussite pour moi, et un petit plaisir en plus, puisqu’il s’agit un des récents Burton qui me plait le plus. J’avoue que j’avais été un peu déçue par certains de ses films – notamment son adaptation de Miss Peregrine. Mais ce Dumbo rechange la donne !

Advertisements

One thought on “Dumbo, de Tim Burton

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Google photo

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.