Da Vinci Code, de Dan Brown

Parfois, quand je vois tous les livres que je n’ai pas encore lus, ceux qui sont devenus célèbres il y a déjà longtemps, je me dis que je ne vais pas assez vite, qu’il faut lire plus. Et parfois, plus rare encore, je passe à l’action sur un coup de tête, souvent. Je peux donc le dire : j’ai enfin lu le Da Vinci Code

(et quoi, elle veut une médaille l’autre ?)

Robert Langdon est à Paris pour une conférence. Cet historien renommé d’Harvard est désormais connu, suite à une affaire dans laquelle il a été impliqué, ainsi que le Vatican. Alors que son séjour touche à sa fin, il va être réveillé par la Police Judiciaire française, qui voudrait son avis sur la mort plus qu’étrange du Grand Conservateur du Musée du Louvre. Cette histoire est la base d’une histoire bien plus grande, qui va entraîner Robert Langdon au sein d’une vaste intrigue aux airs de chasse au trésor, mêlant cavale, indices énigmatiques et société secrète, entre autres. Il poursuivra la vérité avec l’aide de Sophie Neveu, la petite fille cryptographe de la victime.

Et je comprends l’engouement causé. Certes, Dan Brown utilise des procédés mille fois vus. Mais tu sais quoi ? Pourquoi s’en priver quand ça fonctionne ? En tout cas, il mêle dans son livre des choses qui fonctionnent assez bien sur moi : art et symbolique, histoire, religion, énigmes à résoudre et grande aventure européenne (même si l’un des héros est américain).

“Faith ― acceptance of which we imagine to be true, that which we cannot prove.”

Quand j’ai entamé la brique (725 pages sur ma liseuse), je me doutais bien que je serais emportée, mais pas à ce point là. J’ai littéralement dévoré cette brique, et ne l’ai lachée que par obligation. Le récit que fait ici Dan Brown est prenant et intriguant, entraînant et intéressant, et de fait, très efficace. J’avais envie de plus de l’intrigue, de faire des recherches sur tous ces symboles et toutes ces recherches religieuses dont il parle, mais dévorée que j’étais, j’ai préféré poursuivre l’intrigue.

C’est donc une très chouette découverte, que j’ai l’intention de poursuivre, puisque je sais d’ores et déjà que Robert Langdon a pris part à d’autres aventures.

Et le film, vous en avez pensé quoi ?

Advertisements

5 thoughts on “Da Vinci Code, de Dan Brown

  1. J’ai lu ce livre il y a quelques années maintenant, mais je me souviens que je l’avais aussi dévoré!!
    J’avais été complètement prise par cette histoire et je me demandais sans cesse où était la frontière entre l’Histoire et l’imaginaire … Une belle surprise 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s