La véritable histoire de Noël, de Marko Leino

L’année passée, j’avais vu passer ce livre à plusieurs reprises sur les réseaux, et j’ai vraiment eu envie de le lire. Mais arrivée en fin d’année, j’ai déjà souvent une idée de ce que je VEUX absolument lire avant le 31 décembre, et finalement, je n’ai pas réussi à caser ce nouveau venu. Mais j’ai très vite été consolée par une petite information trouvée dans un article qui l’évoquait : ce livre contient 24 chapitres. 24. Parfait pour un calendrier de l’avent littéraire donc. À savourer un peu chaque jour, pour attendre Noël.

Je m’étais donc promis de le caser en 2018, et c’est chose faite ! J’avais plutôt bien commencé à le lire petit à petit, sans dépasser un chapitre par jour, même si à la fin de certains, j’avais envie de poursuivre. Mais une fin d’année assez folle en termes de boulot et de choses à faire à la maison ont fait que je n’ai pas réussi à tenir l’engagement. J’ai donc achevé ma lecture les 23 et 25 décembre, ce qui me semblait très bien aussi.

Et qu’en ai-je pensé ?

Et bien, pas mal de bon, finalement. L’écriture est assez simple, et au début, j’avoue que je n’ai pas spécialement été emballée. Je trouvais ça trop « enfantin », pas assez travaillé. Mais au bout du compte, je me suis laissée emportée par l’histoire de Nicolas, ses malheurs et la façon qu’il a de se relever dans l’adversité.

L’histoire est introduite par deux petits enfants qui trouvent un coffret dans l’eau, dans un village près de la montagne Korvantunturi, en Laponie. Lorsqu’ils l’amènent à leur grand-père, celui-ci leur annonce qu’ils viennent de trouver un trésor d’une grande valeur sentimentale et qui confirmerait la véracité d’un conte qu’on lui racontait quand il était petit : le conte qui parle de la véritable histoire de Noël.

À part les premier et dernier chapitres, qui sont les histoires du grand-père et de ses petits-enfants, les vingt-trois autres chapitres vont servir à raconter cette fameuse histoire de Noël. Ou plutôt, l’histoire de Nicolas, un petit garçon de quatre ans qui vit sur une île reculée avec son père, sa mère et sa petite sœur. Beaucoup de choses vont arriver à Nicolas dans sa vie, et très souvent, ces choses vont se produire aux alentours de Noël. Par exemple, ses parents et sa petite-sœur vont disparaître. Ensuite, il déménagera chaque année à cette date pour vivre chez une nouvelle famille du petit village de pêcheurs qui l’a accueilli. Nicolas va aussi se découvrir un talent pour l’ébénisterie, et en fera profiter ses proches.

Notre petit héros va très vite apprendre que plus il s’attache aux gens, plus il est difficile de les perdre ensuite. Mais il va aussi apprendre, et partager ensuite, une leçon essentielle, leçon qui fait que ce livre peut être lu à Noël, mais aussi à n’importe quel moment de l’année : que quand on donne, finalement, on finit par recevoir tellement plus de choses !

Vous l’aurez compris, c’est une histoire toute mignonne que nous partage Marko Leino, une petite histoire qui peut déjà être appréciée par des plus petits (pas des tout petits), et qui permettra de se remettre dans les valeurs de Noël, en sortant un peu du consumérisme ambiant à cette période, et en rappelant que ce n’est pas tant la quantité du cadeau qui compte, mais l’intention qui est mise de temps et sa qualité en termes de sentiments. Je crois que je garderai ce livre sous la main pour le partager par la suite !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.