Beyoncé est-elle féministe ?, de Margaux Collet et Raphaëlle Rémy-Leleu (Club de lecture féministe de Carnet Parisien #11)

Il m’aura fallu un peu de temps pour écrire ma chronique sur ce choix de janvier du Club de lectures féministes de Carnet Parisien. Pourtant, j’ai lu ce livre dans les temps et j’ai pu m’y attarder comme je le voulais. Mais ça ne venait pas.

Il me semble toutefois important de revenir sur cette lecture. Pourquoi ? Parce que ce « Beyoncé est-elle féministe ? » et son titre accrocheur sont un bon outil pour toute personne qui se lance dans des questionnements féministes, qui se pose des questions sur la représentation des genres, etc. À travers treize questions, le collectif Osez le féminisme va revenir sur différentes thématiques cruciales qui entourent les questions féministes aujourd’hui : la représentation de la femme, les questions de genre, l’égalité, etc.

Je pense que ce genre d’outil relativement vulgarisé est un must dans la société qui se construit petit à petit. De plus en plus de choses se mettent place pour dénoncer des réalités qui existent depuis bien trop longtemps. Dans un courant post-#metoo et #balancetonporc, avec de plus en plus de célébrités qui s’engagent dans des combats pour l’égalité, il semble essentiel de mettre à disposition des gens qui se posent des questions des réponses claires, argumentées, fouillées.

Ce livre est séparé en treize questions, et chaque question trouve une réponse, des pistes de débat, des chiffres, des ressources pour poursuivre. Et bien que l’écriture, le design et le ton soient tous destinés à de plutôt jeunes filles, le livre peut être apprécié par tous et peut être utilisé assez facilement pour initier une réflexion, je crois.

Le ton est léger. Même si certaines questions abordées sont complexes, les autrices ont vraiment tenu à apporter des réponses claires et compréhensibles, avec l’explication de certains mots-clés et la volonté de ne pas proposer un ouvrage scientifique mais bien un ouvrage qui permette à tous d’avoir les informations pour avancer dans sa réflexion.

Dès la première question qui est donc la très bien formulée « Beyoncé est est-elle féministe ? », les autrices nous montrent qu’elles vont faire ce qu’elles peuvent pour ne pas mettre tout le monde dans le même panier. C’est parfois difficile de ne pas se retrouver à généraliser sur le grand méchant homme et la pauvre femme victime dans ce genre de littérature, mais le collectif ne tombe pas dans ce piège et essaye d’apporter les nuances nécessaires aux réponses.  Ainsi, oui, Beyoncé peut dire qu’elle est féministe. Qui sommes-nous pour en juger, finalement ?

Cependant, il faut avouer que je n’ai pas entièrement été convaincue, mais peut-être que c’est en grande partie dû au fait que j’estime que ma réflexion, ma documentation sur les thématiques abordées sont déjà un peu plus abouties que ce que le livre propose. Même s’il est important de revenir aux bases de temps à autre, et même si je suis convaincue d’avoir découvert de nouveaux aspects de réflexion grâce à « Beyoncé est-elle féministe ? », ce petit guide n’était peut-être pas fait pour moi finalement et je pense que c’est ce qui a fait que j’ai eu autant de mal à vous en parler. Je l’ai trouvé très bon, je pense sincèrement que l’outil est utile, en plus d’être bien réalisé. Mais moi, ça n’a pas entièrement pris.

Je n’hésiterai toutefois pas à le recommander comme bonne base pour se poser des questions intéressantes et découvrir des ressources utiles pour aller plus loin.

3 thoughts on “Beyoncé est-elle féministe ?, de Margaux Collet et Raphaëlle Rémy-Leleu (Club de lecture féministe de Carnet Parisien #11)

  1. Oh ça me donne très envie de le lire ! Merci pour cette découverte, je n’en avais pas entendu parler. J’ai souvent peur quand j’entends féministe, aujourd’hui, de voir des propos qui considèrent les femmes comme meilleures que les hommes. Ce avec quoi je ne suis absolument pas d’accord, évidemment… Ma définition du féminisme étant d’atteindre l’égalité, la plus totale… Donc ce livre doit être très intéressant à lire ! Merci 🙂

    • C’est aussi ma définition, c’est pour cela que j’ai mis longtemps à me considérer féministe. Mais j’ai découvert que la plupart du temps, féministe c’est être pour une égalité et non une inversion 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.