This is Halloweek – BD : Billy Brouillard

Ne t’en fais pas, je ne te la fais pas à l’envers. Je trouve que cette saga BD déjà évoquée est de saison, mais tu auras bien des chroniques BD originales jeudi également, et pas de n’importe quelle saga (#Larcenet).

Ici, ce sont les chroniques reprises dans mes anciens posts pour remettre en avant la saga Billy Brouillard que j’aime beaucoup. Tu trouves donc les chroniques originales ici : (au cas-où tu veux revoir aussi L’Evangile selon Judas, Tralaland, ou le sublime Un océan d’amour)

Pour le tome 1

Pour le tome 2

Pour le tome 3

Billy Brouillard : Le don de trouble-vue (Tome 1) (Guillaume Bianco) (Editions Soleil Prod)

billy-brouillard-1

Je t’avais déjà parlé du deuxième tome de Billy Brouillard il y a un peu plus d’un an. Parce que bon, j’avais lu le tome 2 avant le premier, tu sais. Mais j’ai corrigé ça en me procurant le premier tome, Le don de trouble-vue.

On y retrouve ce qui m’avais déjà beaucoup plu dans le tome 2, à savoir des histoires de monstres, de fantômes, de légendes, etc. sur un ton très enfantin, mais avec aussi pas mal de petites réflexions qui parleront aux adultes.

Ce deuxième tome lu (mais qui est donc le premier, tu suis ?) me conforte dans l’idée que j’ai bien fait de craquer pour la bonne bouille de Billy Brouillard il y a quelques années, sous le simple prétexte que j’appelais Amoureux Billy à l’époque. Ce petit héros reste très attachant avec ses questionnements. Grâce à la BD, on se rappelle que les enfants peuvent aussi avoir de grandes questions philosophiques sans réponse, et qu’ils vont aller chercher les réponses là où ils peuvent : dans leur imagination, bien souvent.

Qui plus est, je suis toujours très impressionnée par les dessins – à la fois très simples et très efficaces, mais qui permettent de bien mettre en images les récits, les comptines, les drôles de monstres que Billy recense dans son petit carnet de cryptozoologie. Il ne fait aucun doute que je vais tenter de m’approprier, petit à petit, les autres tomes de la saga (ou des sagas parallèles qui en découlent) pour profiter encore un peu du bonheur qu’apporte Billy Brouillard avec son esprit un peu tordu.

Avant de finir ma chronique sur ce Billy Brouillard, je vais quand même souligner cette petite merveille qu’est la numérotation des pages. Je vais aller revérifier dans le Tome 2 si c’était pareil, et ça m’a vraiment donné le sourire quand j’ai compris ce qu’il se tramait. Je ne te dis pas, découvre par toi-même en quoi Billy se joue un peu de nous avec ses pages !

Billy Brouillard : Le Petit Garçon qui ne croyait plus au Père Noël (Tome 2) (Guillaume Bianco) (Editions Soleil Prod)

En plus d’avoir pour soi une histoire adorable, Billy Brouillard nous offre des dessins que je trouve sublimes pour ma part. Qui plus est, ça parle monstres et légendes, l’histoire est entrecoupée par des comptines, des petites histoires sur les croquemitaines ou de jolies citations, et tout ça : j’adore.

Je suis vraiment heureuse d’avoir enfin craqué pour cette série, même si je me suis trompée en achetant directement le Tome 2. Pour la petite anecdote, j’avais repéré Billy Brouillard à une époque où le surnom de mon amoureux était Billy – allez savoir pourquoi. Mais on était pauvres, et je n’avais pas pu l’acheter. Je m’en suis souvenue il y a quelques mois, pour mon plus grand plaisir. Je crois que je vais bientôt craquer pour ajouter les autres tomes à ma collection et me plonger dans l’univers très particulier et très réussi de Billy Brouillard.

J’ai adoré la mise en place de cette BD et je trouve l’histoire et les petites « morales » de Billy Brouillard très touchantes.

Billy Brouillard : Le chant des sirènes (Tome 3) (Guillaume Bianco) (Editions Soleil Prod – Collection Métamorphose)

billy-brouillard-le-chant-des-sirenes-01

Tout continue à me plaire dans cette série : les dessins, l’attrait pour le surnaturel et les légendes, l’imagination de Billy, les jolies histoires en fond. C’est une bien belle découverte que j’avais faite il y a quelques années, et c’est à chaque fois un plaisir de retrouver Billy et son don de trouble-vue.

Cette fois-ci, nous sommes à la plage pendant les vacances d’été, et c’est donc au fond de l’eau que nous allons vivre une aventure avec le grand Billy Brouillard et sa nouvelle amie, Prune.

Billy continue de grandir, et dans ce tome, on pourrait croire qu’il a perdu son don de trouble-vu à cause de ça. Heureusement, Prune est là pour lui permettre de revoir et de récupérer toute l’imagination qui lui permettait de vivre de telles aventures !

L’auteur mélange toujours son histoire avec des petites « annexes » : extrait de l’encyclopédie de cryptozoologie de Billy Brouillard, morceaux d’œuvres « réelles » (la Divine comédie, etc.), petites anecdotes sur des sujets choisis (ce qui porte chance ou porte malheur quand on est sur bateau, par exemple).

Il me reste encore à découvrir les différents tomes des Comptines malfaisantes de Billy Brouillard, ainsi que les Encyclopédies curieuses et bizarres, mais je dois avouer que ce sont de jolis tomes dans ma bibliothèque, et que je ne regrette pas un instant cette découverte 😊

Vous trouverez ma chronique du tome 1 ici, et du tome 2 ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.