Ittre labellisée Commune Maya

Cet article a été publié dans le Petit Tram du mois de mai 2013 (pg5). Ce journal mensuel est publié par le Centre Culturel d’Ittre.

Depuis 2011, Ittre est devenue Commune Maya. Un label mis en place par la Région Wallonne qui pousse la commune à s’inscrire dans différentes démarches pour assurer la pérennité des abeilles dans nos paysages.

Le Plan Maya, une initiative de la Région wallonne

Participer à ces différentes initiatives était une volonté communale.  » La conscience du danger qui existe pour les abeilles actuellement est très forte, pas seulement sur le territoire de la commune, mais à tous les niveaux. Tous les médias en parlent. Il était donc important qu’on mette des choses en place  » explique Marie-Josée Arias, responsable de la cellule environnement de la commune.

Concrètement donc, pour avoir accès au label, la commune d’Ittre a effectué différentes plantations mellifères, au cours de l’année écoulée, que ce soit des arbres ou des haies, dans un talus à Fauquez par exemple. Un rucher-école a également été créé, afin d’assurer un avenir serein à l’apiculture dans la commune. La cellule environnement de la commune, responsable de porter ce projet, ne s’arrêtera pas là. « La prochaine étape qui doit être discutée, c’est l’organisation d’une journée, voire une semaine, de l’abeille. Celle-ci permettrait de sensibiliser le public ittrois à la problématique, par différentes activités ». Une sensibilisation qui a déjà commencé à travers des articles dans le Petit Tram ou dans le Bulletin communal.

A la base, le Plan Maya est une initiative plus globale qui veut limiter la régression importante du nombre d’abeilles ces dernières décennies. Ces insectes, tout comme d’autres, sont en effet des espèces très utiles à la biodiversité de la planète. Une grande majorité des cultures dépendent de la pollinisation. Du fait des pesticides notamment, les différentes abeilles de nos régions, qu’elles soient sauvages ou non, souffrent d’une moins bonne immunité.

Le Plan Maya a la volonté d’inciter les communes, les provinces, et même les particuliers à mettre différentes choses en place afin que nos paysages redeviennent des espaces riches en plantes mellifères et où l’utilisation des pesticides soit limitée autant que possible. Des travaux de recherche ont également été financés dans ce cadre.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s