Journal d’un vampire en pyjama de Mathias Malzieu

Le sauvetage tout en poésie de Mathias Malzieu, ex-vampire en pyjama né une seconde fois. Comme dans ses autres livres, il se joue des mots et crée un univers sublime. Mais cette fois, il raconte son histoire sans détour, tout en restant homme poétique, comme il se proclame. Une histoire à la fois dure et sublime.

La sortie d’un livre de Malzieu est un petit événement à mes yeux. Tous ses autres livres, aux univers à la fois burtonesques et poétiques, m’ont tous permis de voyager dans son imaginaire quelque peu loufoque, mais tout le temps émouvant.

Quand je me suis procuré Journal d’un Vampire en Pyjama, je trépignais d’impatience. Je n’avais rien lu, si ce n’est la quatrième de couverture.

Quelle ne fût pas ma surprise donc de découvrir que cette fois, Mathias Malzieu m’emmène dans sa propre intimité lors d’un des moments les plus difficiles de son existence. Vous l’ignorez peut-être, mais il a en effet souffert d’une grave maladie (je vous épargne les détails, ce n’est pas trop mon truc de mon souvenir de tout ça), grave au point qu’on en retient : chambre stérile, greffe de moelle, renaissance, épée de Dame Oclès comme il l’appelle. S’il s’appelle vampire en pyjama, c’est parce qu’il a besoin de dons de sang réguliers pour s’en sortir.

Apprendre à faire le con poétiquement dans le cadre austère du couvre-feu que je dois respecter. Doser l’espoir au jour le jour. Transformer l’obscurité en ciel étoilé. Décrocher la lune tous les matins et aller la remettre en place avant la tombée de la nuit. Un vrai boulot de néo-vampire.

Par sa poésie et sa façon bien à lui de voir le monde, Malzieu va donc partager l’intimité de sa chambre stérile et des complications, déceptions, inquiétudes, petites joies et rencontres avec les nymphirmières qui auront ponctué son parcours dans les hôpitaux de Paris.

Ce livre est beau, sans tomber dans le larmoyant. Pendant toute la lecture, je n’ai pu m’empêcher de penser à mon père, et son opération du cœur. Je sais qu’il se l’est procuré aussi, je sais qu’il va en pleurer. Il s’était déjà senti proche de Jack et de sa mécanique du cœur, au moment où on a dû chipoter dans le sien. C’est ici comme si Malzieu offrait les coulisses d’une nouvelle qui peut bouleverser une vie, et de décisions qui vous poussent à ne pas abandonner. Mathias Malzieu va aussi nous montrer, à travers ce livre, à quel point ses autres histoires restent très proches de lui et plutôt inspirées de sa vie. Il se retrouvera Tom Hématome Cloudman, plus mauvais cascadeur du monde, et comme Jack et sa mécanique du cœur, il renaîtra. Il s’appuiera sur Rosy, star du plus petit baiser jamais recensé, et compagne de ce vampire de l’amour, en pyjama.

Je ne peux lui dire que merci, pour ce nouveau titre qui s’ajoute à une collection de romans qui me tiennent énormément à cœur. Son histoire résonne encore en moi, et il y a tellement de petites subtilités de la langue qui ponctuent son récit que je ne peux toutes vous les partager. Ce journal est émouvant, parfois un petit sourire pointe le bout de son nez, parfois par contre, des petites boules de pétanque remontent dans votre gorge (pour lui emprunter l’expression). Mais toujours, les mots sont justes et beaux.

Je vais entamer une carrière d’homme poétique. Établir un programme de rêves à partager et m’y tenir. Je veux vivre le mieux possible, pour ne pas insulter le travail de ceux qui m’ont donné leur sang, leur temps, leur moelle osseuse. Je veux remercier Walt Whitman et croire en Dionysos. J’ai reçu une nouvelle chance, je veux pouvoir renvoyer cet ascenseur magique.

Vous l’aurez compris, je conseille. Je conseille d’ailleurs tous les Malzieu. Je conseille d’écouter Dionysos. Je conseille d’avoir comme moi l’envie désormais de jongler avec les mots pour partager les émotions qui peuvent entourer mes micro-aventures de vie.

abc2016

Challenge ABC 2016 : 3/26

Advertisements

8 thoughts on “Journal d’un vampire en pyjama de Mathias Malzieu

  1. Ping : Challenge lecture #2 : ABC 2016 sur Livr’Addict | Les écrits de Julie

  2. Ping : Dionysos chante Vampire en pyjama | Les écrits de Julie

  3. Ping : Dionysos aux Nuits Botanique (Cirque Royal – 13 mai 2016) | Les écrits de Julie

  4. Ping : 2016, une année livresque | Les écrits de Julie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s