Taliesin (Le cycle de Pendragon #1), de Stephen R. Lawhead (#Kube – #6)

Encore une Kube à l’honneur ici, puisque je rattrape mon retard de lecture papier (je vide ma PAL quoi, parce bon). Cette fois, ma demande était simple : une histoire qui me plonge dans les coutumes et les légendes celtiques.

C’est donc le premier tome d’une saga qui m’a été envoyé : Taliesin. Parce que je n’ai pas envie de te retracer tout le parcours qui mène à cela, en bref, Taliesin, c’est le papa de Merlin (dans le livre) – le druide quelque peu important dans la légende du Roi Arthur.

Nous sommes de petites créatures Hafgan. Nos vies ne sont pas longues.
– Suffisamment longues pour apprendre ce qui nous est demandé.
Oh oui, assez longues pour apprendre ce que nous avons besoin de savoir, mais pas assez pour changer quoi que ce soit.

Je fais d’une pierre deux coups puisque je me suis toujours dit qu’il me faudrait lire un jour une des versions de cette légende. Et puisque c’est la seule que j’ai comme comparatif jusqu’à présent, elle me semble convenir à mes attentes.

Je t’avoue, comme souvent quand je me lance dans une saga, j’ai eu du mal à me plonger dedans. J’ai trouvé l’installation lente et j’ai mis du temps à comprendre pourquoi on m’emmenait, en parallèle à la Bretagne, en Atlantide – même si ce voyage n’était pas déplaisant et a compté quelques uns des meilleurs moments du livre. Toutefois, je me suis prise d’affection pour les personnages principaux, Charis et Taliesin, et les voir grandir à travers ces histoires qui finissent par se croiser est assez intéressant. Qui plus est, je dois reconnaître que le bouquin correspond assez bien à ce que j’attendais d’une version romancée des coutumes celtiques et druidiques. C’est une culture qui m’a toujours intriguée, et bien que je sache qu’il s’agit ici d’une interprétation, il y a des similitudes – c’est une belle façon pour moi de découvrir.

Ce sont des choses qui arrivent, dit sa mère. De petits changements, comme de petits pas le long d’un chemin, te guident en un lieu différent. Un jour, tu te réveilles, et rien n’est plus comme avant.

Je te disais que c’était lent, et je vais te décevoir en te disant qu’en refermant le bouquin, cette impression ne m’avait pas quittée. Mais ce qui a changé, par contre, c’est que cette lenteur, je l’ai compris, est nécessaire à l’histoire et ce livre doit réellement être pris comme une partie d’un tout. L’auteur a dû le penser comme cela, et si l’intérêt du livre seul est limité, il m’a donné une envie énorme de poursuivre la saga – ce qui est très rare pour moi.

En refermant ce premier tome, on a un tas de choses qui se sont passées, et pourtant, on est encore loin de faire la connaissance du Roi Arthur. Ce qui est intéressant, j’ai trouvé, dans ce livre, c’est le croisement d’un tas de cultures et de légendes : l’Atlantide, le druidisme, la chrétienté – et leur cohabitation imaginée. Ce premier tome est plein de promesses, et moi qui suis habituellement méfiante sur les sagas, j’ai peu de doutes quant au fait que les tomes suivants tiendront ces promesses et iront crescendo dans l’intérêt que je leur porte.

Il est donc fort probable que je te parle ici des tomes suivants – la saga en compte au moins quatre autres déjà, et que j’apprécie à nouveau une histoire qui prend le temps de se dérouler et de s’installer. Je suis assez étonnée, en bien, que l’auteur ait réussi, tout en me faisant maintenir mon sentiment, à me faire apprécier quelque chose qui me dérangeait un peu.

C’est donc une nouvelle réussite de la part de la Kube à mon égard. Et je remets donc les compteurs Kube à zéro pour ma nouvelle commande en juillet ! Enfin, les compteurs à zéro pour la Kube, mais pas pour ma wishlist, qui se voit donc complétée par quatre tomes du Cycle de Pendragon, qui sont assez prioritaires dans mes envies lecture !

1606920_10152519587471506_9095949074141335218_n

Premier goal marqué dans le cadre de mon défi Euro 2016 des livres.

Le challenge Littérature de l'Imaginaire

Challenge lecture : Littérature de l’imaginaire (4ème éd.) :

9/24 (Catégorie A-Echelon 2)

Advertisements

8 thoughts on “Taliesin (Le cycle de Pendragon #1), de Stephen R. Lawhead (#Kube – #6)

      • Oui, ma toute première 🙂
        J’ai demandé une histoire avec une héroïne, que ce ne soit pas gnangnan, peu importe qu’il s’agisse de SFFF ou non (mais pas trop romance), et pour me divertir cet été (pour faire simple).
        Je me la suis offerte pour mon anniversaire qui est lundi ^^

  1. Ping : Je me lance dans mon premier challenge lecture – Littérature de l’imaginaire (4ème éd.) | Les écrits de Julie

  2. Ping : Challenge – Euro 2016 des Livres | Les écrits de Julie

  3. Ping : L’antivoyage, de Muriel Cerf. (#Kube – #7) | Les écrits de Julie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s