Dans ma bédéthèque S02#11

Pour le moment, deux choses font que je penche pas mal sur les BDs :

Décembre arrive à grands pas, et il me faut encore 16 lectures pour valider mon challenge GoodReads – vu la pile de BD, je vais à mon avis les dépasser, mais quand même.

J’ai BEAUCOUP de boulot pour le moment. Pour mon travail, mais aussi pour d’autres engagements à côté. Je fais donc des pauses régulières, qui correspondent à peu près à une pause = un BD. C’est vraiment pas mal.

On se retrouve cette fois avec aucune nouveauté, mais les suites de deux sagas qui ont déjà eu droit au chapitre sur ce blog – l’une sortie en octobre, l’autre en novembre. J’ai plusieurs nouveaux titres à vous présenter, mais je suis trop pressée de vous redire encore une fois que ces séries valent toujours la peine. C’est parti ?

Les Vieux Fourneaux, Tome 4 – La magicienne (Lupano & Cauuet) (Dargaud)

Retrouvez ma chronique du tome 1, du tome 2 et du tome 3.

case-an-2000Pour les sagas de BD que j’ai déjà entamées, je ne suis pas spécialement à l’affût d’un nouveau tome. Mais pour celle-ci, je décomptais les jours depuis quelques semaines. Sortie annoncée pour le 10 novembre je pense, et en ma possession le 11.

Les aventures un peu dingues de ces vieux continuent de plus belle ici, avec cette fois la création d’une ZAD pour protéger la magicienne dentelée, une sauterelle menacée par un projet immobilier. A côté de ça, d’autres mystères persistent : qui est le père de l’enfant de Sophie ? Qui est le père de Sophie, aussi, et pourquoi ne veut-il pas la voir ?

Ce quatrième tome est toujours une réussite. Antoine, Pierrot, Emile et Sophie continuent de nous faire passer un très bon moment, avec une BD à la fois légère et pleine de petites pépites quand on sait qu’on doit les chercher. Les Vieux Fourneaux continuent à avoir un regard assez intéressant sur la société et permet que l’on se pose des questions, tout en humour et drôles d’histoires.

Toutes les générations se retrouvent encore ici, et comme d’habitude, si les auteurs mettent en avant certains clichés sur chaque génération, c’est pour mieux les casser par après.

Comme dans le troisième tome, il y a plus de personnages qui interviennent cette fois, notamment un bon air de village avec les conversations dans le bistrot. Ca amène un nouveau souffle, et une fois encore, j’ai hâte de vite retrouver tous ces personnages.

Les Chemins de Compostelle, Tome 4 (fin du premier cycle) – Le vampire de Bretagne (Jean-Claude Servais) (Dupuis)

Retrouvez ma chronique des tomes 1 & 2 ici, et du tome 3 – ah bah non, il semble que je ne t’ai jamais parlé du tome 3 – zut. Il m’avait plus. Tadaaam. Tome 4.

compostelle4Ce tome 4 clôture le premier cycle des aventures de nos marcheurs de Saint-Jacques. Outre le fait que je rêve de faire le pèlerinage, ça me faisait plaisir de continuer la balade avec eux et de clôturer quelques intrigues de la saga.

Cette fois, on quitte Paris vers Chartres, et puis vers le Château de Tiffauges, qu’on surnomme Château de Barbe Bleue. C’est un peu là que se termine ce premier cycle, où tous nos pèlerins, pour la première fois depuis le début de l’histoire, finissent enfin par se croiser au même endroit.

Cette saga est définitivement un bon mix’ de tout ce qui me plait : les sentiers et l’évasion, un brin de magie avec l’alchimie, un peu de thriller avec le vampire de Bretagne. Je n’ai pas encore poussé plus loin ma découverte de Servais, si ce n’est Orval, mais à chaque fois que j’avance dans les Chemins, je me dis que cet auteur est décidément une petite perle sur le paysage de la BD belge actuelle.

Comme toujours, le tome est très fouillé et rempli d’informations sur les lieux que l’on croise sur le parcours ou sur certains personnages évoqués. Cette fois, c’est Gilles de Rais qui est un peu la star. Ce baron, contemporain de Jeanne d’Arc, passionne plusieurs de nos personnages et fait partie intégrante de l’histoire.

Même si plusieurs intrigues se clôturent ici, j’ai vraiment hâte de découvrir le nouveau cycle et de poursuivre El Camino avec Blanche, Alexandre, Céline, Angelo et les autres.

J’avoue que j’avais un peu zappé la sortie de ce quatrième tome, ma surprise et mon excitation étaient donc à leur comble en le voyant trôner chez Slumberland.

Advertisements

4 thoughts on “Dans ma bédéthèque S02#11

  1. Bonjour, je decouvre ton blog super sympa. Je suis fan des vieux fourneaux et de Servais. Tu dois absalument decouvrir l’univers de Servais ces albums sont á chaque fois somptueux. Je te conseille Violette une série de jeunesse rééditée un régal. Belles lectures. Nathalie

  2. Ping : Dans ma bédéthèque S03#32 | Les écrits de Julie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.