Misery, de Stephen King

Ce n’est donc plus un secret, ça devient même un peu trop persistant à mon goût : je ne lis plus. Depuis que j’ai fini La moitié du ciel, c’est la débandade. J’essaye de commencer des livres, mais je ne sais pas rester concentrée assez longtemps.

Du coup, puisque mon nouveau boulot implique des trajets de voiture d’environ 30 minutes par jour, j’ai eu l’idée du siècle : Juz, il est temps de finir ce fameux challenge Halloween ! Popcorn nous avait défiés à lire sur quatre « thématiques » halloween, et le seul livre que je n’ai pas su valider, c’était le Stephen King, j’avais choisi Misery. Mais si tu es en voiture Juz, comment tu fais ? J’ÉCOUTE PARDI ! Je fais d’une pierre deux coups, et je tente ENFIN un audiolivre.

Ici, c’est Paul Barge qui s’occupe de nous lire le texte de King. Une voix grave, très profonde, qui dispose du timbre juste PARFAIT pour nous conter une histoire sombre d’un écrivain victime de son admiratrice numéro 1. Je ne le vous cacherai pas, un livre audio demande, pour moi, plus de concentration encore qu’une lecture normale. Moi qui suis vite distraite, et qui plus est, ayant choisi mon GSM comme moyen d’écouter cette œuvre, je me retrouvais parfois à scroller sur instagram en ne sachant plus trop où j’en étais, ou à profiter d’un creux dans l’histoire pour commencer à réfléchir à ma to-do-list, etc. Pour bien recevoir un livre audio, je pense qu’il faut se mettre dans les mêmes conditions que pour un livre normal et s’y jeter dedans entièrement. C’est la raison pour laquelle, par contre, c’est parfait quand je roule en voiture. Puisque je dois me concentrer sur ma route, je ne peux pas me permettre de me perdre trop loin dans mes pensées. Et écouter l’histoire m’aide en quelque sorte. Je pense donc que je vais liquider un peu mon stock d’audiolivres de cette façon, tant que j’ai des trajets à faire (et je note l’idée pour quand je suis passagère en voiture, puisque je ne peux pas lire sans être malade sur la route).

kathy-bates-misery

Bref. Après ce petit point pour parler de l’expérience « audioguide » plus particulière, je me dois quand même de plonger dans le cœur de la lecture. Et si ma culture cinéma était très limitée durant ma jeunesse, Misery est pourtant un CLASSIQUE dans ma famille. Je me souviens avoir été soufflée alors par la prestation de Kathy Bates, qui est tout bonnement terrifiante. Et le film continue de me faire le même effet. Et pourtant, je n’avais jamais pris la peine de lire le livre (je n’ai lu que Shining du maître King himself). Donc le challenge halloween était là pour me permettre de remédier à ce grave impair.

Lire et écouter, ce n’est pas la même chose mine de rien. On apprécie moins le style littéraire, pour se laisser emporter dans le flux du récit. Donc j’avoue ne pas avoir énormément de remarque à faire à ce sujet. Toutefois, mon écoute est fluide. Le langage utilisé par l’auteur est moderne, et reflète bien le côté un peu paumé (avant même son accident) de son personnage Paul Sheldon. A contrario, les « biscornouilles » et autres joyeuseries de langages d’Annie Wilkes cadrent aussi parfaitement avec une femme seule et un peu trop dévouée, d’autant plus qu’on l’entend et qu’on se la représente par les yeux de son otage.

J’ai « dévoré » autant que c’est possible de le faire le roman. Pas un matin je ne me suis dit qu’il serait préférable d’écouter la radio, parce que je n’avais pas envie. Et pendant les moments creux au boulot, j’écoutais également. Je sais exactement comment ça se finit dans le film, et je me souviens de pas mal de rebondissements. Mais King réussit malgré tout à installer une ambiance, sans faire appel au surnaturel dans ce livre. On est aussi dans cette maison isolée de tout. On ressent la douleur atroce de Paul. Son addiction, aussi, petit à petit. On oscille entre pitié et incompréhension pour Annie, tout comme Paul. C’est une preuve, s’il en faut, du talent de Stephen King, de savoir installer des ambiances sombres, de façon insidieuse, en distillant les instants au fil du livre. Et puis, comme on pouvait s’en douter, le livre se dote de quelques passages-rebondissements en plus que ceux présentés dans le film.

maxresdefault

Comme machine à écrire, la Royal était vraiment merdique, mais en tant qu’appareil d’exercice pour la musculation, elle était parfaite.

Je ressors donc de ma lecture heureuse, d’avoir en fin rayé ce titre de ma PAL, mais aussi et surtout, de m’être enfin mise aux livres audio. Je vais d’ailleurs de ce pas chercher ce que j’ai en stock pour choisir ma prochaine audio-lecture.

challengehalloween2016

Advertisements

9 thoughts on “Misery, de Stephen King

  1. Haha je l’ai lu en anglais, je me demandais comment ils avaient traduit les mots spéciaux d’Annie… « biscornouille » ça me convient pas mal x)
    Bonne idée la lecture audio dans la voiture !

  2. J’ai trouvé hyper intéressant tout ce que tu dis sur les audiolivres, j’hésite moi-même à tenter d’ailleurs… Tu as utilisé quel site ? Ce n’est pas trop étrange d’avoir tous les personnages avec une même voix ? 🤔

    • Un proche m’avait donné plusieurs audiobooks sur une clé USB, donc pour l’instant je fais avec ça. Et pour moi, ça n’a pas perturbé mon écoute d’avoir une seule voix.
      Là j’ai commencé un long dimanche de fiançailles, et il y a de la musique en plus, et des bruitages. Je ne sais pas encore si ça m’apporte quelque chose, mais c’est une chose nouvelle en tout cas. 😊

  3. Je n’ai pas encore tenté l’expérience livre audio, même si j’en possède un. J’ai peur de me ne plus être concentrée sur ma route mais c’est à tester =)
    Misery me tente énormément soit dit en passant =)

  4. Je n’ai pas testé les livres audios, car déjà quand j’ai de la musique dans les oreilles je ne peux pas m’empêcher de faire 10 000 autres choses en même temps. mais l’idée de les écouter dans la voiture c’est une super idée (vu que je peux pas lire dans la voiture sous peine d’être malade).
    J’ai encore jamais lu de Stephen King, mais celui-là me tente beaucoup.

  5. Ping : Un long dimanche de fiançailles, de Sébastien Japrisot | Les écrits de Julie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s